• Sergio Parisse
    Sergio Parisse Dave Winter/Icon Sport / Dave Winter/Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Parisse monte au front

Après que le médecin du Stade français Alexis Savigny, au club depuis 18 ans, soit remercié par le club. Le capitaine de l'équipe Sergio Parisse, accompagné de quelques autres cadres de l'effectif, a voulu discuter de la gestion du club. La question de l'avenir du troisième ligne italien se pose donc au sein de l'effectif parisien. 

C’est une rareté dans le monde si immobile du rugby pro. Lundi après-midi, à Jean Bouin, Sergio Parisse, Jonathan Danty, Gaël Fickou et Yoann Maestri, mandatés par les joueurs du Stade français, ont demandé audience auprès de Heyneke Meyer, le manager du club, et Fabien Grobon, le directeur général. Surpris par cette réunion totalement improvisée, les dirigeants parisiens ont néanmoins accédé à la requête du capitaine de l’équipe, licencié à Paris depuis quatorze ans. Pour rappel, le numéro 8 italien avait dernièrement tenu des propos équivoques en conférence de presse, stigmatisant "certaines choses écœurantes" dans la gestion du club.

Très remonté, voire carrément véhément à certains moments de l’entretien avec Meyer et Grobon, Sergio Parisse a notamment reproché à ses dirigeants la dernière mise à l’écart du docteur Alexis Savigny. Celui-ci, au club depuis dix-huit ans, quittera en effet ses fonctions à l’issue de la saison en cours. À ce propos, une source évoque "une incompatibilité d’humeur" avec Heyneke Meyer, le patron sportif parisien. Alors, qu’a-t-on répondu à Parisse et ses coéquipiers ? Qu’une procédure judiciaire était actuellement en cours concernant le docteur Savigny et qu’en l’état, il était hors de question de faire machine arrière. Agacés, Parisse et les joueurs auraient alors demandé une entrevue avec le docteur Wild. Le propriétaire du Stade français devrait être à Paris en fin de semaine, pour la réception de Clermont. Recevra-t-il les cadres de son groupe ? Ce n’est pas dans ses habitudes : Wild a toujours voulu cloisonner les relations avec ses joueurs, laissant les personnes qu’il a placées au pouvoir le faire pour lui.

Un problème Matera ?

S’il avait un temps été question que Sergio Parisse intègre le staff parisien la saison prochaine afin de faire de la place dans la masse salariale, il semble aujourd’hui acquis que l’Italien ira jusqu’au bout de son contrat en tant que joueur. Dans ce cas-là, il faut considérer le recrutement du Stade français comme bel et bien terminé. Si les dirigeants avaient un temps pensé à prolonger Julien Arias (35 ans). Officiellement, les limites du salary cap ne le permettront pas. Quant à Laurent Sempere, un temps annoncé comme "joker Coupe du monde", il est peu vraisemblable qu’il accepte la proposition de ses dirigeants. Morne Steyn, en revanche, prolonge à un tarif décent. Enfin, des rumeurs avaient dernièrement fait état de la possible non-homologation du contrat de Pablo Matera : arraché à prix d’or aux Jaguares, le flanker argentin aurait pu faire exploser la masse salariale. Après avoir équilibré celle-ci, les patrons du Stade français ont visiblement rassuré la LNR concernant l’une des stars du mercato… M. D.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir