Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Sortie de route pour le TO

Championship Toulouse n’a pas réussi à aligner un huitième succès consécutif. À Sheffield, les Toulousains ont été dominés. Ils doivent impérativement rebondir lors de la réception d’Halifax.

Jusqu’à présent, le Toulouse olympique était la bête noire de Sheffield. Depuis cinq rencontres, ce dernier s’était habitué à la défaite. Vendredi en tout début de soirée, les Aigles ont doublement conjuré le mauvais sort. Ils ont mis un terme à la supériorité toulousaine et privé les Haut-Garonnais d’une huitième victoire consécutive au sein de cet exercice 2019. Invaincu depuis le 16 février dernier, Toulouse a connu tout simplement une sortie de route au Belle Vue Stadium. Au final l’addition est salée (44-16) et tout à fait conforme à la physionomie d’une rencontre dominée de la tête et des épaules par Sheffield.

À moins de trois minutes de la pause, les Aigles avaient déjà enfoncé à trois reprises leurs serres dans la chair de la défense toulousaine. Trois banderilles successives de l’excellent Antony Thackeray (sur interception), Matty James et Sonny Esslemont avaient placé leur formation sur le chemin de la victoire (20-0). Une minute avant le changement de côté, il y a eu un éclair du jeune centre Mathieu Jussaume qui a entretenu l’espoir toulousain (20-6). Cependant ce n’était qu’une étincelle et non pas un incendie. À la reprise l’équipe du charismatique Mark Aston a remis la main sur le débat et logiquement remporté la seconde manche. Au coup de sifflet final, les Aigles avaient de bonnes raisons de lever les bras au ciel. Non seulement ils venaient de conforter leur invincibilité à domicile et surtout, ils venaient de gagner une place au classement. Lundi, ils se rendront à Rochdale avec le dossard numéro 3.

"Nous avons joué à l’envers"

Pour la première fois depuis le 16 février dernier, le vestiaire toulousain n’était pas celui d’une équipe victorieuse. Les visages étaient graves et les têtes basses avant la douche réparatrice.

"Nous étions venus à Sheffield avec des ambitions et nous repartons avec une énorme déception. Lorsqu’on s’incline (44-16), la déception est le sentiment dominant. Sur ce match c’est simple, mon équipe a joué à l’envers. Lors des matchs précédents, la défense a souvent été la clé de la victoire. Cette fois, nous avons été totalement défaillants dans ce secteur, ce qui explique les sept essais encaissés dont trois sur interception", résumait, amer, le coach Sylvain Houles.

Le Toulouse olympique conserve quand même la deuxième place au classement. Lundi à Blagnac (15 heures 30), l’équipe du président Sarrazain a une belle occasion de se faire pardonner. Elle a pour hôte Halifax qui vendredi dernier a été surpris sur sa pelouse par Bradford (26-33). Après cette sortie route à Sheffield, les inconditionnels supporters espèrent que leurs protégés vont retrouver le chemin de la victoire. D.N.

NAVARRE Didier
Réagir