• Touche pour Clermont face à Toulouse
    Touche pour Clermont face à Toulouse Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Toulouse - Clermont : Match de préparation avant la demi-finale face au Leinster

Avant de préparer leur demi-finale de Champions Cup au Leinster, les Rouge et Noir vont avoir droit à une répétition grandeur nature face à Clermont. L’occasion pour certains de gagner leur billet pour Dublin.

On pouvait difficilement espérer meilleure répétition générale. Une semaine avant le déplacement à Dublin pour y affronter le Leinster en demi-finale de Champions Cup, les Stadistes se voient proposer un avant-goût face à l’autre meilleure équipe du Top14, à savoir leur dauphin clermontois. Ceci dans la plus grande antre de la Ville rose. « Ce sera une belle affiche pour notre deuxième match au Stadium cette saison (après la victoire contre Toulon fin décembre, N.D.L.R.), avoue Thomas Ramos. Le premier avait été une belle fête, j’espère que ce sera encore le cas. » Avec cinq points d’avance sur leur adversaire, les Rouge et Noir ont peu de chance d’abandonner le fauteuil de leader et leur billet pour les demies du championnat est presque validé. 
L’occasion de déjà préparer l’immense échéance suivante ? « Ce serait une erreur, rétorque Ramos. On se concentre sur Clermont sans trop se focaliser sur le Leinster, même si c’est dans un coin de la tête. On sait tous que nous sommes en demi-finale de Coupe d’Europe et, pour la grande majorité, ce sera la première. Mais on aura une semaine pour en parler… Avant de répéter quoi que ce soit ou de se tester, c’est d’abord un défi pour nous en Top 14 contre une équipe qui vient de concéder un match nul chez elle (face au Racing), qui en avait déjà concédé un contre nous à l’aller et qui aura à cœur d’apporter une réponse. » Après la défaite face à Toulon, la première en championnat depuis plus de six mois, c’est aussi l’opportunité de prouver que la belle dynamique n’est en rien altérée. Les acteurs toulousains confiaient en début de semaine que cela leur avait fait bizarre de se retrouver après un revers et qu’il ne fallait surtout pas entamer le capital confiance contre l’ASMCA.

Ramos : « Pour rester dans le XV… »


La réception de l’ogre auvergnat peut pourtant offrir d’augmenter le curseur en termes d’intensité, de se rapprocher de ce qui attend les hommes d’Ugo Mola en Irlande. « Il faut se préparer à beaucoup de temps de jeu, des actions longues, des impacts durs », ne cache pas Ramos. Puis, impossible de l’occulter, certains joueront gros sur le plan individuel en vue de la suite. à commencer par l’arrière international justement, remplaçant en quart de finale européen, victime du replacement de Cheslin Kolbe en numéro 15. Lui, qui devrait débuter dimanche, sait qu’il doit séduire. « Tout le monde vise ces rendez-vous, reconnaît-il. Au Racing, j’ai ressenti de la frustration mais notre force est que des mecs peuvent jouer à plusieurs postes et qu’aucune place n’est assurée. La victoire était au bout, donc je n’ai pas pensé à mon égo. Pour rester dans le XV ou être au moins dans les vingt-trois, chaque prestation sera importante. » Sans pour autant se polluer l’esprit avec cette donnée ? « Oui, mais je crois que c’est la réalité, que la remise en question sera permanente. Je ne suis pas dans la tête des coachs mais je pense que ça se passera ainsi. Je me dois d’être bon, si je veux aider l’équipe à gagner et si je veux en être. Tant mieux, on tire le groupe vers le haut comme ça. »
La réussite en période de doublons ayant redistribué les cartes et permis à des Tauzin, Ahki, Arnold ou Placines de prendre une nouvelle dimension. Comme Ramos, Yoann Huget (absent depuis la fin du Tournoi), Joe Tekori (forfait au Racing pour des raisons familiales), Rynhardt Elstadt (qui n’a pas encore retrouver son meilleur niveau) ou Romain Ntamack (moins à son avantage actuellement) doivent par exemple batailler pour retrouver leur rang dans la hiérarchie. Avec Clermont comme parfait tremplin.