• Pour la dernière à Domec, un petit clin d’oeil a été fait aux jeunes retraités de Carcassonne
    Pour la dernière à Domec, un petit clin d’oeil a été fait aux jeunes retraités de Carcassonne
Publié le / Modifié le
Pro D2

Carcassonne s'offre un festival offensif pour sa dernière de la saison à Domec

Pour son dernier match à domicile, l’USC a offert une belle sortie à Karena Wihongi et Antoine Lescalmel.

Le résumé

C’était la der à Domec, c’était aussi la finale du milieu de tableau. Une rencontre où il n’y a pas eu le moindre round d’observation. A l’entame, Carcassonne est vite entré dans le débat en allumant une première mèche offensive qui a balayé tout le terrain et échoué à quelques centimètres de la ligne de but. Sur cette action, l’ouvreur aixois, Lachlan Munro qui s’est sacrifié en défense, a été malheureusement touché et évacué sur une civière. Pour déflorer le score et lancer la partie, il a fallu attendre la 15ème minute. Sur un pénaltouche, l’Audois, Thomas Sauveterre fut le plus prompt à aplatir (5-0). Aix a eu une saine réaction en recollant au score par une pénalité de Florent Massip (5-3). Dans la foulée, Carcassonne a une nouvelle fois, mis la main sur le débat et creusé un peu plus l’écart par une prouesse de Dyer (12-3). Avant la demie -heure de jeu, Carcassonne a concrétisé un peu plus sa domination par une nouvelle prouesse de Thomas Sauveterre compliquant un peu plus la tâche des Provençaux (19-3) avant la pause.

Dyer enfonce le clou

Dix minutes après la reprise, Carcassonne a pris un peu plus une option sur la victoire. Le pack aixois mis une nouvelle fois au supplice, a cédé devant la puissance de son rival. Dyer enfonçait un peu plus le clou dans la chair aixoise (26-3). A ce moment là de la partie, Carcassonne pouvait savourer sa quatorzième victoire officielle, la treizième à Albert-Domec.

En fin de match, le final fut aixois. Deux prouesses de Malory Piet et Eroni Narumasa ont adouci une addition quelque peu salée.

Le tournant

L’essai de Thomas Sauveterre avant la demie-heure de jeu qui a offert une confortable avance à Carcassonne (19-3). Un essai audois qui a compliqué par la suite la tâche aixoise.

L’homme du match

Il est difficile d’isoler un joueur pour offrir à Karena Wihongi et à Antoine Lescalmel une sortie digne de ce nom. Le collectif carcassonnais mérite bien des éloges.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir