Publié le / Modifié le
Pro D2

La der à Domec

Carcassonne Pour son dernier rendez-vous de l’année à Albert-Domec, l’USC veut conclure sur une victoire et rendre hommage à Karena Wihongi et Antoine Lescalmel.

Ce soir, Albert-Domec va rugir pour la dernière fois. C’est l’ultime rendez-vous de cet exercice 2019. C’est le clap de fin avant de conclure par le déplacement à Massy dimanche prochain. Justement pour ce dernier match à la piaule, dans la maison jaune, on espère tout simplement conclure par une victoire de façon à baisser le rideau sur une note joyeuse et positive. Le dernier visiteur du soir se nomme Pays d’Aix. Les Carcassonnais ont une bonne raison de vouloir aller chercher une treizième victoire à domicile et la quatorzième de la saison. "Tout d’abord, une victoire conforterait un peu plus notre capital point. Elle peut aussi nous faire basculer dans la première partie de tableau. Il y a aussi la frustration du match aller à Aix. Ce soir-là, on s’incline 25 à 28 à la dernière minute. Quelques secondes avant, on a encore le match en mains. On mène (25-21, N.D.L.R.), le bonus offensif est presque acquis. Nous encaissons un essai. Sans transition, on passe d’une victoire à cinq points à une défaite à un point. Au final, ces quatre points de perdus nous font cruellement défaut. C’est aussi notre dernière prestation à domicile. Par tradition, un dernier match officiel à la maison, ça ne se perd pas. On doit s’imposer pour rendre hommage à nos supporters et tous les proches du club. À chaque fin de saison, il y a des joueurs qui vont nous quitter. Deux vont mettre un terme à leur carrière professionnelle. Ils ne peuvent pas se permettre de quitter l’USC sur une défaite à Domec", résume Mathieu Cidre.

Le jubilé de Karena Wihongi et d’Antoine Lescalmel

En plus de la recherche de la prouesse sportive, le groupe veut rendre ce soir un bel hommage à deux serviteurs du club. Le droitier Karena Wihongi et l’ouvreur Antoine Lescalmel vont fouler l’herbe de Domec pour la dernière fois et quitter le monde du rugby professionnel. Après avoir arpenté les pelouses de l’Hexagone pendant près de vingt ans, conquis un Bouclier de Brennus en 2013 avec le Castres olympique, Karena Wihongi va tourner la page et entamer une reconversion comme entraîneur. Ce soir, il entrera à la tête de ses troupes avec les galons de capitaine. "C’est un joueur phénoménal, fait remarquer Christian Labit. Il a une sacrée force de caractère, il n’a joué qu’une saison à l’USC, mais par son charisme, son professionnalisme, il aura vraiment marqué le club. Quant à Antoine Lescalmel, c’est moi qui l’ai fait signer à l’USC alors qu’il était à l’époque à Aix-en-Provence. Lui aussi, il aura marqué le club par ses talents de buteur et sa faculté à être un leader du vestiaire." Ce soir, le discours d’avant-match est tout trouvé. Pour le jubilé d’Antoine Lescalmel et Karena Wihongi, la défaite est interdite pour l’USC.

NAVARRE Didier
Réagir