Publié le / Modifié le
Pro D2

Le grand soir ?

Bayonne Une victoire bonifiée permettrait à Bayonne de rejoindre le dernier carré et donc de jouer un barrage à domicile. Mais il devra sortir d’une certaine morosité.

Six points sur les trois derniers matchs. Tel était le décompte de Yannick Bru avant le match à Angoulême, pour que Bayonne gagne le droit de disputer un barrage à domicile. Un de pris en Charente, en restent désormais cinq à glaner. Alors l’occasion est belle pour l’Aviron de se mettre à l’abri dès ce soir, face à Massy. Car le dernier match à Brive sera certainement moins favorable. Le jeu en vaut la chandelle. "Si on peut faire carton plein, ce serait idéal, confesse Emmanuel Saubusse. Mais si on commence le match avec cette idée en tête, ce ne sera pas la bonne solution." La prudence est de mise, comme de coutume, chez les Bayonnais qui, s’ils veulent terminer dans le dernier carré, doivent absolument montrer de l’ambition. Et ce fameux point, s’il ne ronge pas les têtes, y est très présent. "On sait l’importance du match et des points de bonus, continue le demi de mêlée. Cette fin de saison peut se jouer à un point."

Les Franciliens, déjà condamnés à la relégation, peuvent-ils enrayer la machine bayonnaise ? La méfiance guidera les Basques. "Cette équipe n’a plus rien à perdre, explique Emmanuel Saubusse. Elle joue tous les ballons. Qu’elle sorte gagnante ou perdante de ses confrontations, elle marque toujours beaucoup d’essais. Il faudra donc éviter aussi d’en prendre. Ce sera un bon test pour notre défense."

Un stage à Loudenvielle

L’Aviron s’engage donc sur la route des phases éliminatoires avec détermination, bien décidé à sortir de la mauvaise passe du dernier bloc. La coupure, agrémentée d’un stage de trois jours à Loudenvielle, dans les Hautes-Pyrénées, où le rugby n’était pas le sujet central, aura permis aux Bayonnais de se régénérer. "Et tout le monde est mobilisé, poursuit l’ancien Bordelais. La défaite face à Biarritz nous a fait du mal, psychologiquement aussi. Mais ça peut arriver. Maintenant, ce qui est devant peut être beau, sympa à vivre."

Au départ, la qualification était l’unique objectif. Aujourd’hui, le barrage à domicile est à portée d’une victoire bonifiée. Et une place dans les deux premiers pourrait être mieux qu’un rêve. Mais là n’est pas le sujet. "On verra selon les résultats. Le match à Brive sera une bonne préparation aux phases finales. Ces deux derniers matchs seront, je l’espère, une bonne synthèse de notre saison."

L’aAviron se projettera, dès ce soir, vers les phases finales et sera fixé sur ses attentes. À l’image d’un Emmanuel Saubusse, redevenu buteur à Angoulême où il a arraché le point de bonus défensif en fin de match, les Bayonnais se retrouveront-ils ?

Midi Olympique
Réagir