• Les joueuse du Lou
    Les joueuse du Lou Photo DR / Photo DR
Publié le / Modifié le
Féminines

Contrat rempli pour les Lyonnaises

Dominatrices en championnat, les Lyonnaises ont décroché logiquement l’accession en Elite 1. Assurées de terminer premières avant le voyage à Chily-Mazarin, elles rêvent de titre.

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Dimanche 14 avril, à l’issue de sa victoire à Gerland sur La Rochelle, les Lyonnaises ont assuré leur présence dans les deux premières en élite 2, synonyme de montée à l’échelon supérieure et de présence en finale, programmée le 18 mai. À l’intersaison, le Lou avait annoncé la couleur : l’objectif était de rejoindre l’élite du rugby féminin dans les deux ans. Pour y parvenir, il entendait se donner les moyens : Philippe Buffevant était nommé manager de la section féminine, et Jean-Pierre Husson, entraîneur expérimenté en Fédérale masculine, prenait place sur le banc. L’ancien entraîneur, Paul Hugonnier, est lui resté pour prendre la responsabilité de l’équipe 2, en Fédérale 2.
« Les coachs précédents avaient bien travaillé, rappelle Philippe Buffevant. Le groupe avait peut-être besoin de reprendre un peu confiance. Nous avons travaillé sur l’état d’esprit, réuni les deux équipes. Nous voulions que les filles travaillent ensemble. »

Le bouclier comme objectif

Le club a également mis les moyens pour permettre aux joueuses de performer. Depuis le début de saison, un préparateur physique est entièrement dédié aux seniors et aux cadettes. Il a également été mis les moyens dans les déplacements. En décembre, elles avaient effectué le voyage à La Rochelle en avion dans la journée. « Et nous sommes partis plusieurs fois la veille », rappelle le manager. Les joueuses l’ont bien rendu au club. Avec deux défaites (à La Valette et Narbonne) depuis le début de saison. Et quinze bonus offensifs en autant de victoires. « Nous avons questionné les joueuses en début de saison pour définir les objectifs du groupe », explique Philippe Buffevant. Elles voulaient aller chercher le bout de bois. Réponse le 18 mai.

Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir