• Jessy Tremoulière, la meilleure joueuse du monde de l’année 2018, parraine la manifestation organisée par les élèves ingénieurs de Beauvais, qui est devenue le plus grand tournoi universitaire caritatif d’Europe.
    Jessy Tremoulière, la meilleure joueuse du monde de l’année 2018, parraine la manifestation organisée par les élèves ingénieurs de Beauvais, qui est devenue le plus grand tournoi universitaire caritatif d’Europe. Photo DR - Photo DR
Publié le / Modifié le
Jeunes

Un quart de siècle en grand pompe

Le tournoi caritatif des étudiants Beauvaisiens fêtera cette année ses vingt-cing ans d'existence. Au fil du temps, il est devenu une manifestation gigantesque.

 

Qui sait vraiment ce que sera le prolongement d’une action assez anodine en apparence, et a priori sans lendemain ? Vingt-cinq ans après l’initiative de quatre étudiants de la 135e promotion de l’Isab - l’ancien nom de l’école d’ingénieur de Beauvais - leur petit tournoi caritatif s’est transformé un quart de siècle plus tard en une espèce de machinerie absolument gigantesque qui dégueule des records de participation. Les 10 et 11 mai, sur le stade Marcel-Communeau, plus de 2 200 étudiants venus de toute l’Europe - six équipes étrangères de Roumanie, de Belgique, d’Espagne et d’Angleterre feront le déplacement - participeront à ce qui est devenu « le plus grand tournoi universitaire européen caritatif ». Deux cents matchs seront au programme, répartis sur dix terrains, douze mille repas seront servis, et comme il va de soi pour les grandes manifestations estudiantines, des soirées sans fin ponctueront chacune des journées. Quatre mille visiteurs sont attendus par jour. Cette manifestation est devenue énorme. L’association des étudiants d’UniLassale la prépare depuis plus d’une année. Cette école d’ingénieurs spécialisée dans trois filières, en géologie, alimentation et santé, et agriculture, qui regroupe 2 800 étudiants sur ses trois campus de Rouen, Rennes et Beauvais, est devenue par le dynamisme de son association organisatrice, un acteur de chacune des fins de saison du rugby nordiste.

La barre des 500 000 euros de dons

« Cela fait un an et demi que je suis impliquée, raconte Marjorie Gallée, l’une des membres du bureau. On participe pendant six mois à l’organisation de la précédente édition gérée par les anciens, pour s’apercevoir de l’étendue du travail à réaliser. Et puis nous prenons la suivante à notre compte. C’est génial. En tant qu’étudiant, cela nous ouvre les portes du monde professionnel, et nous nous rendons compte de tout ce qu’il faut faire pour crédibiliser notre entreprise et inciter les gens à y participer. Pour nous, c’est extrêmement formateur. Et la finalité en vaut tellement la peine. » Élue meilleure association sportive étudiante en 2017, les Ovalies UniLassalle parrainent chaque année des associations caritatives avec les fonds récoltés pendant les deux journées de compétition. À l’occasion de cette 25e édition, la barre des 500 000,00 euros de dons cumulés sera dépassée. « Les Enfants de l’Ovale », « On Ted autrement », « Un maillot pour la vie », et « Dessine moi une maison », sont les quatre associations retenues cette année qui profiteront des 50 000 euros de dons escomptés. L’ancien international Vincent Clerc viendra donner le coup d’envoi du premier match le vendredi à 15 heures. Trois tournois seront disputés, en rugby à XV et rugby à VII pour les garçons, et en rugby à VII pour les filles, qui cette année représenteront une part importante des participants. De la même manière que le rugby français profite de l’accroissement du nombre de ses pratiquantes, plus du tiers des joueurs des Ovalies UniLassalle seront des filles. Jessy Tremoulière, élue meilleure joueuse du monde en 2018, a décidé comme Vincent Clerc d’apporter sa caution en prêtant son nom en tant que marraine de l’évènement. L’entrée sur site sera gratuite la journée et payante le soir pour participer aux soirées. Sous le grand chapiteau installé, le DJ Watermart animera la première du vendredi, et Breakbot celle du samedi.

Guillaume Cyprien