• Antony Metro 92
    Antony Metro 92
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

D’aventure en aventure

"Un peu là par hasard, et pour voir." Humble, Damien Michel. Un sacré concours de circonstances a contribué à la qualification de celui qu’il convient de comparer au Petit Pouce

Disqualification sur tapis vert du leader nordiste, péréquation toujours avantageuse. Et voilà les très méritants Antoniens sur la deuxième grille de départ. "On ne s’y attendait pas, ce n’était pas l’objectif fixé en début de saison", explique leur headcoach. L’effectif est composé d’une grande majorité de joueurs au gabarit modeste : "Et jeunes, de surcroît !" Cela tombe bien, car, côté caladois, Xavier Montméat est un adepte de l’immersion de la relève dans le grand bain : "Avant même que la profondeur de banc ne vienne à manquer, il faut faire confiance aux jeunes. Notre équipe est un amalgame, avec pas mal de couteaux suisses." Et un banc de touche à géométrie variable, ce qui, ajouté à la présence d’artilleurs potentiels, fait des Villefranchois pilotés par Nogier un favori désigné : "Attention, rien ne dit que nous allons monter en Fédérale 1. Les mensurations des avants, cela ne fait pas tout, Antony est une équipe courageuse qui aura l’avantage de n’avoir rien à perdre." Le décor est planté, avec Andrieu et Freeze dans les locaux de l’infirmerie rhodanienne, sans oublier les suspendus (Ollier et Rancony). Dans les Hauts-de-Seine, pas de Hou ni de Ellis mais une envie de prolonger la belle aventure : "Pour cette grande première à un stade aussi avancé de la compétition, je signerai des deux mains pour une courte victoire", conclut Damien Michel. Ph. A.

Correspondants
Réagir