• Thibault Suchier, demi d'ouverture ou trois-quarts centre de l'ASBH
    Thibault Suchier, demi d'ouverture ou trois-quarts centre de l'ASBH Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Rien à calculer pour Béziers !

Tout autre scénario qu’un succès bonifié à Bourg-en-Bresse mettrait Béziers en danger

Thibauld Suchier : "On a fait les comptes comme tout le monde. Et on a vu que si nous arrivions à prendre le bonus offensif dimanche, on était tranquille. Alors, si l’équipe peut le faire, elle ne va pas s’en priver." Cinq points pour décrocher un barrage sans avoir à compter. Réaliste, le numéro dix (futur Catalan) qui disputera peut-être dimanche son dernier match avec l’ASBH, sait que son équipe fera face à son défi ultime : "Nous n’avons pris que deux bonus offensifs cette saison (contre Montauban et Aurillac, N.D.L.R.)… Et nos adversaires, qui sont très performants à domicile, doivent eux aussi décrocher un bonus offensif pour espérer se maintenir. Du coup, cela promet un match hyper engagé et ouvert."

Une "finale" que les Héraultais devront attaquer pied au plancher pour ne pas courir après le score, sans pour autant confondre vitesse et précipitation selon l’ouvreur : "Il faut d’abord penser à gagner le match et donc, s’il y a une pénalité en face sur les 22 mètres, on doit la tenter pour prendre le score. Et une fois que la victoire sera assurée, on tentera alors le tout pour aller chercher le bonus. Mais il n’est pas écrit d’avance que Nevers va prendre cinq points contre Aurillac… À nous de réaliser un match plein, car on ne pourra pas cette fois-ci se permettre de rater la première mi-temps."

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir