Publié le / Modifié le
Pro D2

Saute d’humeur

Le jeu du chat et de la souris. Dans ce registre là, Biarritz a mangé tout cru un Aurillac trop tendre sur le second acte pour jouer la victoire. Et pourtant. Tout commence bien avec deux pénalités de Segonds (3e et 18e). Malgré le jaune de Tsutskiridze (13e, plaquage dangereux), Aurillac passe parfaitement l’infériorité. Et puis le BO met la main sur le ballon, joue, relance, s’amuse. Pari payant à la 38e avec l’essai de Artru. Frissons à Jean-Alric à la pause (6-7), mais Smith rétablit vite la situation en début de second acte (13-7, 47e). Peu à peu, la peur s’installe chez les Cantaliens. Mauvais choix ou mauvaises options, le BO n’en a cure et plante une première banderille par un excellent Doubrère (13-14, 59e). Malgré la pénalité de Segonds (16-14, 63e), un excès d’humeur coûtera la victoire aux locaux avec trois points signés Elkington (76e). J.-M.A.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir