Publié le / Modifié le
Top 14

Un carton qui fait tout basculer

Pour s’apprécier, un match de rugby doit être disputé avec si possible, un score serré. À 29-27, on a été servi, mais le match s’est joué en première mi-temps. Pau est revenu aux vestiaires avec un 23-6 en sa faveur et deux essais à zéro, dont le chef-d’œuvre conclu par Votu (lire ci-dessus), puis ce coup de pied à suivre dans l’en-but de Slade aplati par Vatubua. Un événement explique en partie ces deux réalisations : le carton jaune de Louis Dupichot, pour être venu "tuer" une action dangereuse adverse devant sa ligne (avec un excellent Lestremeau). À quatorze, le Racing fléchit pour de bon. Pau dominait dans tous les secteurs et surtout, confisquait le ballon. On avait rarement vu les Béarnais aussi euphoriques cette saison. Ils faisaient même la loi en mêlée. On se doutait bien que tout ça se rééquilibrerait en seconde période. D’autant plus que l’infortuné Votu reçut un carton rouge pour un plaquage à la gorge sur Irribarren (62e). Le Racing a donc failli revenir en marquant trois essais dans les vingt dernières minutes. Vakatawa provoqua le premier et marqua lui-même les deux suivants. Mais soyons honnêtes, le dernier ne voulait plus dire grand-chose car la sirène avait retenti. Les Palois se réjouissaient déjà du succès retrouvé. Ils pouvaient laisser un bonus défensif à leurs adversaires, trop mous durant le premier acte. J. P.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir