Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Un long voyage

Orthez est en route pour un week-end particulièrement éprouvant. Il commencera samedi à l’aube où les 24 joueurs retenus ainsi que leur staff embarqueront dans un bus pour un périple de sept heures en direction de Clermont-Cournon. "Il va falloir encaisser ce déplacement, prévient l’emblématique président béarnais, Alain Suzan. Et il faudra faire un bon match derrière parce que si nos adversaires en sont là, c’est qu’ils ont de la valeur." Alain Suzan ne cherche pas à masquer sa méconnaissance de son futur adversaire : "C’est un coin de France que l’on ne connaît pas. C’est loin ! Mais je me suis laissé dire que les matchs en Auvergne étaient toujours accrochés. Nous sommes très motivés à l’idée d’aller jouer cette rencontre. Je sens depuis quelques jours que les joueurs et le staff ont basculé sur un mode "phase finale". Il y a du sérieux et de l’implication aux entraînements, les mecs ont hâte d’en découdre."

Clermont-Cournon, sorti troisième de la poule 8, est l’invité surprise de cette phase finale et compte profiter de l’aubaine de sa présence à la table des grands : "On a bénéficié des défections de ceux qui n’ont pas respecté la règle. C’est une belle récompense que le club de Clermont-Cournon va essayer d’honorer, tout en étant conscient que la marche sera haute face à une équipe rompue à la phase finale. Nous allons découvrir un nouveau rugby et il y a une forme d’excitation avant cette rencontre. Nous sommes pressés que cela commence", précise Thierry Faure, président de Clermont-Cournon. D. B.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir