• Déterminés, les Bressans peaufinent les derniers réglages avant de recevoir les Biterrois. Ils ont besoin de cinq points pour valider le maintien. Photo Icon Sport
    Déterminés, les Bressans peaufinent les derniers réglages avant de recevoir les Biterrois. Ils ont besoin de cinq points pour valider le maintien. Photo Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Un match tout bonus

Bourg-en-Bresse En situation périlleuse, le promu possède encore un infime espoir de se sauver. À condition de livrer une énorme partie.

C’est l’heure ! Après avoir bataillé toute la saison pour démontrer qu’ils avaient bien leur place dans cette division, les Violets de Bresse s’apprêtent à disputer un dernier combat. Mal en point au classement, les Burgiens ont besoin d’obtenir un succès bonifié contre Béziers pendant qu’Aurillac ne doit pas prendre le moindre point à Nevers. "Nous n’avons pas complètement notre destin en main, rappelle l’entraîneur Yoann Boulanger. Mais il faut croire en la petite chance qu’il nous reste."

Ressuscités

Les Burgiens sont remontés à bloc. Devant un public de plus en plus présent à Verchère pour les soutenir malgré un stade en travaux, les Violets vont user le reste d’énergie qui leur reste dans les réservoirs. "J’ai déjà vécu la relégation vendredi dernier à Mont-de-Marsan, confie le capitaine Hugo Dupont. C’était dur. Donc, j’ai un peu l’impression d’être ressuscité." Pour éviter de descendre, l’arrière et ses compères ont donc une sorte de match bonus à jouer encore. "Une relégation serait une déception, reprend l’entraîneur Yoann Boulanger. Quelque chose s’est créé autour de notre projet." Au-delà du terrain, les Burgiens défendent en effet leur côté atypique en privilégiant notamment des joueurs régionaux ou revanchards. Et aimeraient valider cela. "Nous espérions jouer le maintien jusqu’au bout, c’est ce qui arrive, complète le centre Benjamin Doy. Nous, nous savons que notre projet est bon mais pour qu’il parle à tout le monde, il faudrait le valider par un maintien."

Pour éviter un retour en Fédérale 1, les Bressans doivent sortir une nouvelle prestation majuscule. "Il faut tout donner, jouer cette carte à fond, énonce Yoann Boulanger. Nous allons évoluer contre une équipe de Béziers extrêmement dangereuse à l’extérieur, bien en place défensivement et capable de faire déjouer son adversaire. Nous sommes très réalistes sur la situation. Il faut forcer le destin." Pour cela, les Burgiens ont des atouts de poids. Comme leur cœur et le soutien de Verchère. Les deux seront bouillants dimanche.

Midi Olympique
Réagir