• Shaun Edwards a été convaincu pour devenir le futur entraîneur de la défense
    Shaun Edwards a été convaincu pour devenir le futur entraîneur de la défense Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
XV de France

Bernard Laporte et Fabien Galthié tiennent leur staff

Les contrats pour le prochain staff du XV de France ont été envoyés aux différents protagonistes. Tous, y compris l’Anglais Shaun Edwards, ont donné leur accord.

Cette fois-ci, il n’y a plus de suspense ! Ce dimanche, le président de la FFR, Bernard Laporte, pouvait se montrer satisfait : « C’est réglé » indiquait-il à propos de son dossier du moment. Il a obtenu l’accord de tous les protagonistes du futur staff du XV de France pour l’après-Coupe du monde 2019. Après les entretiens et les accords verbaux, ces dernières heures, les propositions de contrat sont parties et certains ont même déjà paraphé leur document. Un duo de manager-sélectionneur le chapeautera : il s’agira, comme attendu, de Raphaël Ibanez et Fabien Galthié. Ce dernier va d’ailleurs intégrer le XV de France dès à présent en compagnie du préparateur physique Thibault Giroud.

Shaun Edwards a été convaincu

L’actuel sélectionneur Jacques Brunel devrait officialiser ces deux arrivées cette semaine, à l’occasion d’un rassemblement du staff actuel au CNR de Marcoussis afin de préparer le voyage au Japon. Toutefois, Fabien Galthié n’a pas attendu sa prise de fonction officielle pour travailler sur 2019 et surtout 2023. Il s’est pas mal investi pour convaincre les techniciens choisis de le rejoindre.

Avec Ibanez, le futur duo fort des Bleus a téléphoné ou rencontré toutes les personnes concernées. Le dossier le plus difficile ? Celui qui menait à Shaun Edwards, le futur entraîneur de la défense, actuellement en poste aux côtés de Warren Gatland et à qui le pays de Galles avait proposé un nouveau bail de deux ans. Mais Ibanez, Galthié et Laporte ont su trouver les arguments pour le convaincre et l’ancien treiziste a donné son accord. Selon nos informations, son futur contrat lui a été transmis, tout comme à Karim Ghezal et à William Servat, amenés à officier auprès des avants.

Enfin, Laurent Labit a officialisé, en fin de semaine dernière, sa venue auprès de Fabien Galthié comme entraîneur des trois-quarts. « Il fallait couper court aux discussions ou aux suppositions. Il fallait clarifier la situation pour que nous puissions finir la saison du mieux possible », avait justifié le coentraîneur du Racing 92.

Sur le même sujet
Réagir