• Deon Fourie.
    Deon Fourie. Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Lyon est passé en mode "phases finales"

C'est un message lancé à la concurrence. À défaut d’être génial, le Lou a su se montrer froid, réaliste et calme pour glaner cinq points précieux face à Bordeaux et mettre quasiment hors-jeu un concurrent direct pour la qualification. 

Le Lou a joué – et remporté – ce qui s’apparente à son premier match éliminatoire cette saison. Dans une sorte de pré-barrage à domicile, il a su passer en mode phases finales, comme l’avait invité à le faire son staff avant la rencontre. Et il a quasiment éliminé un adversaire direct. Au jeu des chaises musicales, on peut considérer qu’il n’y a plus que sept candidats pour les six places encore en jeu.

Sans se montrer génial, il a su faire ce qu’il fallait : marquer en début et en fin de match grâce à un pack conquérant, rester calme face au retour bordelais en début de deuxième période, bien appuyé sur une défense qui demeure une valeur sûre, et décrocher un point de bonus offensif inespéré quelques minutes plus tôt.

"Nous profitons d’une erreur bordelaise, avec une touche non trouvée au départ de l’action mais ce point n’est pas anodin, se réjouissait le manager lyonnais Pierre Mignoni. Dans un match serré, nous allons chercher le point de bonus offensif. Cela me plaît. Ensuite, à 14-10, nous n’étions pas sereins. Mais nous sommes restés mobilisés. Nous avons été bons tactiquement, et dans les duels."

Et l’équipe a commencé à gagner ce que son entraîneur voulait qu’elle acquière en début de saison : de l’autonomie. Si l’écart au score paraît grand, il reflète l’écart sur la pelouse, entre une équipe sûre de son jeu, dégageant une certaine sérénité dans l’adversité, "nous avons confiance dans notre système", assurait le centre, Pierre-Louis Barassi -et une autre en plein doute.

"Sans caractère, tu ne vas pas loin"

Avec soixante-dix points au classement, le Lou égale le nombre de points décrochés la saison dernière, atteint l’année dernière grâce à un succès à la dernière journée face à Montpellier, synonyme de qualification. Avec neuf points d’avance sur le septième, Montpellier, il ne lui en manque plus qu’un pour assurer une place dans les six, une deuxième fois de suite.

"Se qualifier serait déjà une grosse performance quand on voit les équipes qui seront absentes des phases finales, rappelle Pierre Mignoni. Ensuite, jouer un barrage à domicile serait fabuleux pour le club."

C’est le premier objectif avoué des Lyonnais. Les autres, ils ont prévu d’en discuter dans le Var, à partir de mardi. Comme la saison dernière, les Lyonnais ont décidé de partir en stage pendant trois jours à La Seyne-sur-Mer, en face de Toulon, où l’accent sera surtout mis sur la vie du groupe et la cohésion, et où ils espèrent avoir une météo plus clémente que la saison dernière. Le déplacement a été programmé à la demande des joueurs.

"Nous avons besoin de nous retrouver, explique le technicien. Ils veulent vivre des moments ensemble. Nous remercions le club de nous avoir donné les moyens financiers de le faire."

Les joueurs eux espèrent que ces moments leur permettront d’avoir les moyens de se créer une belle aventure.

"Si nous voulons faire quelque chose, nous devons trouver des ressources, faire des choses spéciales. Les joueurs doivent créer leur propre histoire. On a tous pu le voir l’an dernier avec Castres, qui a su montrer beaucoup de caractère. Sans caractère, tu ne vas pas loin."

Le Lou en a déjà eu beaucoup pour pointer sur le podium à ce stade de la saison. Mais tout le monde a conscience que ce n’est pas une fin en soi et que la situation reste précaire. Ce serait ballot de s’arrêter en si bon chemin.

"On rentre dans le money time, conclut l’ancien demi de mêlée. Nous aurons besoin de tout le monde, y compris ceux actuellement frustrés de ne pas jouer."

Ils ont trois jours pour discuter de tout ça…

ZANARDI Nicolas
Réagir