Technique : deux en-avant qui coûtent trop cher aux Grenoblois

Publié le

Deux en-avant et le tournant de la 39e

S’il fallait ne retenir qu’une action du match Grenoble-Agen, ce serait celle-ci. Alors qu’ils venaient (contre l’avis des coachs) d’opter pour une pénaltouche jouée à 9, avec trois trois-quarts dans l’alignement, les Grenoblois furent mis en échec avant que Taufa commette un grossier en-avant, immédiatement botté au fond du terrain par les Agenais. C’est ici, alors qu’Ugalde avait fait le plus dur en sauvant le ballon, que les Isérois commirent un nouvel en-avant par Kubriashvili, qui venait de passer volontairement au sol dans ses 22 mètres pour permettre de trouver une touche directe…Hasard ou pas, c’est sur la mêlée qui suivit que Briatte permit aux siens de prendre le score juste avant la pause. La faute à deux en-avant pleins de fébrilité en forme de tournant du match.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?