Opinion : Paris en voulait plus...

Publié le

Il n’a fallu que quatre minutes et une belle course de Fickou au soutien de Clément, placé dans l’intervalle par une passe à hauts risques de Sanchez, pour déflorer le score sur la pelouse synthétique de l’Arena. De quoi faire planer un coup de froid sur les Franciliens, jusqu’à ce que Nakarawa ne se décide de rendre hommage à Michel Crauste, en marquant au terme d’un antédiluvien départ derrière sa mêlée sur lequel le pauvre Sanchez ne put rien (17e). Toutefois, il fallut attendre une interception de Dupichot juste avant la pause pour voir le Racing prendre enfin l’avantage (17-10), presque contre le cours du jeu. Un sentiment qui se prolongea jusqu’au carton jaune (orangé…) infligé à Le Roux pour un plaquage dangereux sur Sanchez, après lequel les Parisiens surent forcer leur destin en s’offrant un essai de pénalité au bout d’une pénaltouche efficace (52e), suivi d’une réalisation en force de Melikidze (57e). Steyn parachevant l’ouvrage à la 70e d’un drop imparable des 40 mètres, avant que Stassen ne mette un terme à l’emballement final d’un énième contest.  

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
NICOLAS ZANARDI
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?