• Coarraze-Nay
    Coarraze-Nay
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Coarraze-Nay revanchard

Pour réussir sa "remontada", le promu nayais pourrait viser le bonus offensif afin de passer devant Pamiers qui a déjà un pied en quarts de finale sur le papier. Timides face à l’événement en Ariège, les Béarnais n’auront plus le choix que de se jeter à corps perdu dans un hypothétique retour dès le coup d’envoi de cette seconde manche : "À force de dire que l’on est promu et que notre saison est déjà réussie, on a manqué peut-être d’ambition pour passer ce nouveau cap. À Pamiers on a trop regardé jouer les Ariégeois en oubliant de développer notre propre rugby", regrette Stéphane Zampar, coach de Coarraze-Nay. Face au déficit comptable, Stéphane Zampar préfère rester pragmatique : "Avant de penser à un hypothétique bonus offensif, j’aimerais tout d’abord que nous offrions au moins une victoire à notre public qui est venu au stade toute la saison nous soutenir. Désormais, les joueurs ont les cartes en main pour renverser la situation."

Avec un matelas confortable de vingt points d’avance au compteur, le SCA de son côté pourra voir venir. Sur les derniers matchs les Ariégeois sont revenus à un rugby plus compact, un rugby de phases finales qui semblent leur réussir : "à domicile, on est resté très appliqué en conquête et notamment dans le secteur aérien qui nous a été bénéfique. On aime envoyer du jeu mais à ce stade il faut être cohérent et réaliste. Pour ce second round, l’objectif bien entendu sera de rester concentré et de capitaliser toutes nos occasions dans le Béarn", conclut Benoît Marfaing, manager de Pamiers. P.-J. G.

Réagir