• Xavier Garbajosa
    Xavier Garbajosa Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Montpellier HR

Montpellier : Cotter ouvre la porte à Garbajosa

Annoncé depuis plusieurs semaines comme entraîneur en chef du côté de Montpellier pour la saison prochaine, Xavier Garbajosa ne serait plus qu’à quelques détails de s’engager. si sa venue aboutissait, Vern Cotter serait, lui, prêt à changer de casquette, comme il le confie en exclusivité. Un nouveau mouvement sur le point de se concrétiser sur un marché des entraîneurs agité, en cette fin de saison.

Après ses larmes au coup de sifflet final à Castres, mêlées certainement à la fois de joie, de soulagement et de fierté envers ses troupes, Vern Cotter s’est rendu à Sorgues le lendemain pour assister à la demi-finale des espoirs du MHR face à ceux du RCT (défaite 17-0). Une volonté personnelle, qui pourrait devenir l’une de ses missions élargies la saison prochaine, s’il venait à laisser la casquette de manager à un autre, pour enfiler celle de directeur du rugby de Montpellier. Son remplaçant, comme nous l’avons déjà annoncé dans nos colonnes, pourrait être Xavier Garbajosa, dont la venue dans l’Hérault ne tiendrait plus qu’à quelques détails organisationnels à régler.

Alors, sans jamais nommer le technicien rochelais, qu’il a déjà rencontré selon nos informations, le Néo-Zélandais a accepté de se livrer sur son futur : " Si ma fonction venait à évoluer, je suis prêt à aider à la formation d’un jeune entraîneur français ambitieux dans le rôle de manager, à lui apporter mon expérience, mes contacts et mes connaissances ; s’il a besoin de moi et me pose des questions bien entendu. Je veux qu’il soit à l’aise dans ce qu’on fait ensemble. Moi, ma seule volonté, est que le club avance et progresse."

"Disponible pour le club à tous les niveaux" L’actuel boss des Cistes, qui a "formé" dans le passé des adjoints comme, Milton Haig, Joe Schmidt et Franck Azéma, devenus aujourd’hui des "pointures", serait donc enclin à laisser les manettes de l’équipe professionnelle à Garbajosa.

En lui offrant la possibilité d’appliquer ses idées, son plan de jeu et de composer ses équipes ; en assumant aussi la responsabilité de ses réussites mais aussi de ses échecs. Et l’ancien international français devrait d’ailleurs arriver avec au moins un adjoint qu’il a choisi dans ses bagages (pour remplacer certainement Alex King, qui ne trouve pas grâce aux yeux de son président).

Mais alors, quelles seraient les fonctions exactes de Cotter dans cette nouvelle organisation ? "J’aimerais déployer le rugby à Montpellier et son réservoir de jeunes des clubs des alentours pour développer une forte identité. Je serai disponible pour le club à tous les niveaux. Je suis d’accord aussi pour aider sur le marketing, sur l’image au national comme à l’international. Sur la communication, les partenaires, le sponsoring… L’idée est de parvenir à communiquer sur une belle "marque" MHR. Je pourrai aussi apporter mon soutien à l’équipe professionnelle sur le recrutement tout en aidant le nouveau "head coach"."

Vern Cotter (sous contrat jusqu’en 2020), soutenu dans la tempête par la grande majorité de son groupe et désormais rassuré par le visage à nouveau conquérant de son équipe, est donc prêt à accepter l’évolution qui est en marche. Et ce, même si son équipe, qui a décroché 28 points sur 35 possibles sur les sept derniers matchs, venait à poursuivre sa folle remontée et à se qualifier pour les barrages. Voire plus. Une situation qui semble acter une certitude dans le futur organigramme du MHR : le nom de Cotter y figurera toujours…

Midi Olympique
Sur le même sujet
Réagir