• Issoire doit finir le travail pour le match retour de Fédérale 2
    Issoire doit finir le travail pour le match retour de Fédérale 2 Logo club d'Issoire / Logo club d'Issoire
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Issoire doit finir le travail face Peyrorade

Après sa victoire 17-20 à Peyrehorade, Issoire ne doit pas baisser sa garde pour gagner le droit de poursuivre l'aventure. Le président du club s'attend à un match âpre... 

Le président issoirien, Claude Pojolat, est un homme heureux. Ces joueurs ont été tout à fait à la hauteur de leur saut dans l’inconnu du côté de Peyrehorade, dimanche dernier. Une courte victoire, mais une victoire quand même, face à une équipe basque pleine de valeurs qu’il faudra contenir à nouveau ce week-end : "On ne va pas se plaindre après notre partition livrée chez eux, prévient d’emblée Claude Pojolat. On allait découvrir un rugby que l’on connaissait mal et on n’a pas été déçu. Nous sommes tombés sur une équipe qui pratique un rugby dynamique. Cela m’a rappelé notre poule de la saison dernière, où nous affrontions des équipes du pays basque. Dimanche, il faudra finir le travail. Nous sommes confiants, notre équipe a prouvé qu’elle avait les qualités pour passer ce tour." Et pas question pour l’homme fort des Issoiriens de penser que ce score de 20 à 17 en la faveur de son équipe est un score neutre : "Non, ça veut dire quelque chose. On ne redémarre pas à 0 à 0. Gagner à l’extérieur, ce n’est pas rien en phase finale. Ne serait-ce que sur le plan psychologique, mes hommes ont pris l’avantage. Le moral des adversaires a dû être atteint. Cela ne présage en rien de l’issue finale, mais je préfère être dans notre situation que dans la leur."

Les Peyrehoradais, à l’extérieur, devront donc compenser un débours de trois points pour espérer arriver en huitièmes de finale. Un déficit réel, mais pas insurmontable. Les cartes sont rebattues. Place au jeu ! 

Midi Olympique
Réagir