Gros combat à prévoir

Publié le

Drancy est passé tout près de la catastrophe industrielle la semaine dernière. Sans l’essai inscrit par Abou Signate en toute fin de match, les Franciliens seraient repartis du Creusot en laissant à leurs adversaires le gain d’un succès bonifié difficile à remonter. Cette dernière saillie de leur troisième ligne remplaçant les a laissés en vie, et ces neuf points d’écarts ne font pas un monde à combler. Le qualifié numéro 1 de la première poule est toujours en course. Mais cette première manche a ouvert un espace de doute. Pour la première fois de la saison, Drancy s’est fait bouger de façon notable en conquête. Sur le vieux stade en bois du Parc des Sports et sous la pression d’un public en folie, les avants Franciliens ont baissé pavillon comme ils ne l’avaient encore jamais fait. "On est tombé dans le piège", regrettait le manager Jimmy Delhaye. Pour cette deuxième partie, il va récupérer quelques joueurs notables. Les deux secondes lignes Abdoulaï Camara et Bakkary Tambadou, ainsi que le talonneur Thomas Mejdi, feront leur retour.

Avec ces trois cadres revenus et un esprit revanchard évident, les Drancéens, dont le jeu d’avants a fait la réputation, chercheront à rééquilibrer les débats. "Il est tout à fait certain qu’il faudra encore hausser notre niveau d’engagement pour tenir le choc", prédit l’entraîneur bourguignon David Fleurence, qui devra se passer des services du seconde ligne Pierre-François Toti. Lui qui pensait à tort manquer le premier match en raison d’un cumul de cartons, manquera le second en raison du "jaune" reçu dimanche dernier. G. C.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?