• Le
    Le Dylan Munoz - Dylan Munoz
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Un pied en huitième pour le FCCT après sa victoire sur le FCV

Villefranche-de-Lauragais n'a pas réussi à tenir tête au voisin toulousain pour ce match aller de 16e de finale de Fédérale. Une défaite quil es oblige à l'exploit pour le match retour au FCCT... 

Villefranche-de-Lauragais a eu du fil à retordre à l’occasion de ce match aller des seizièmes de finale. Les hommes de Nicolas Hallinger sont en effet tombés sur des Toulousains réalistes et qui ont parfaitement su s’adapter aux conditions climatiques désastreuses pour un samedi de printemps : "Nous avons eu du mal à rentrer dans le match, regrette Nicolas Hallinger. Nous avons couru après le score. Je pense que le FCTT a largement mérité son succès."

Malgré le score large, 12-27, les hommes du FCV peuvent toutefois nourrir quelques regrets. Les observateurs vous diront qu’ils n’ont vraiment pas montré leur vrai visage sur cette partie. Mais le résultat est sans appel : "Nous n’avons pas réalisé un match abouti, explique Nicolas Hallinger. Mais nous avons pu aussi nous rendre compte que le FCTT n’avait pas volé sa première place de la poule six. Nous aborderons le match retour sereins car nous savons que cela sera compliqué. Nous devrons jouer au mieux et honorer notre maillot. Je ne crois pas aux miracles et je ne suis donc pas allé à Lourdes cette semaine. Mais j’espère que nous répondrons présents."

Yannick Idrac et Laurent Jalabert, les coachs des Toulousains, sont impatients de voir leurs troupes à l’œuvre mais restent tout de même sur leurs gardes : "Nous restons prudents, confie Laurent Jalabert. Nous ne sommes pas encore qualifiés ! Nous avons gagné une mi-temps et même si nous avons un petit temps d’avance, rien n’est fait !" Opinion partagée par Yannick Idrac : "On a gagné une bataille, pas la guerre ! Restons humbles !" 

Midi Olympique
Réagir