• Richie Gray revient en forme avec le Stade toulousain, il peut encore prétendre dans les deux places non attribuées.
    Richie Gray revient en forme avec le Stade toulousain, il peut encore prétendre dans les deux places non attribuées. Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Ecosse

Richie Gray brille par son absence

Greg Townsend a donné un groupe élargi en vue du Mondial. Parmi ses 42 noms ne figure pas le Toulousain Richie Gray. Une vraie surprise, même si la porte n’est pas fermée.

Greg Townsend sait sans doute y faire pour mettre la pression. Il a donné son premier groupe élargi en vue du Mondial et Richie Gray, le deuxième ligne aux 62 sélections n’y figure pas. Une vraie surprise et un vrai camouflet pour le dernier écossais à avoir joué un test avec les Lions (en 2013). Mais le grand blond de Toulouse n’a plus joué avec son équipe nationale depuis mars 2018. Depuis quinze mois, il a enchaîné les blessures (au dos notamment, avec une opération assez lourde).

Mais sa non-sélection reste un événement dans la mesure où depuis son retour à la compétition avec le Stade toulousain, le 27 janvier il a montré qu’il avait retrouvé son niveau au sein d’une équipe euphorique.

Ugo Mola l’a titularisé à sept reprises, y compris pour le quart et la demie européenne. Il s’est plusieurs fois montré excellent. On pensait qu’il en avait assez fait pour retrouver sa place, au moins dans une liste de 42 joueurs. Richie Gray, c’est quand même une référence, l’un des plus beaux talents formé par l’écosse dans les années 2010. Mais Greg Townsend lui a préféré, son frère Jonny Gray, Grant Gilchrist, Ben Toolis et le polyvalent Sam Skinner (Exeter) capable de couvrir aussi le poste de troisième ligne. : un élément important dans l’esprit de Townsend.

Un groupe pas totalement fermé

Mais celui-ci n’a pas totalement fermé la porte. Il a dit que deux places restaient vacantes, une pour les avants, une pour les trois-quarts avant de démarrer les stages d’avant Coupe du monde. "Oui, nous avons annoncé ce groupe alors qu’il reste des matchs importants à jouer. Nous voulons annoncer le groupe définitif après avoir vu certains joueurs dans ces grands matchs. Toulouse a encore quatre matchs à jouer et Richie aura, comme d’autres, des opportunités pour montrer quel est vraiment son niveau. L’expérience compte, mais la forme physique aussi et ce que nous allons observer lors des quatre derniers matchs." Richie Gray sait ce qui lui reste à faire en espérant qu’Ugo Mola l’entende de cette oreille et le fasse jouer, il est en concurrence avec Iosefa Tekori et Richie Arnold (Faasalele et Verhaeghe sont un cran derrière).

Pour le reste, Townsend s’est aussi signalé en oubliant Duncan Weir, l’ouvreur de Worcester qui a fait d’excellents matchs en fin de saison. Lui aussi pourrait bénéficier d’un des deux strapontins. Pour le reste Townsend a oublié le centre Alex Dunbar (prêté par Glasgow à Newcastle, trente capes quand même). Mais il a pris trois joueurs à zéro sélections : Rory Hutchinson, centre de Northampton, Grant Stewart talonneur de Glasgow et Blade Thomson, troisième ligne des Scarlets (Galles). Un joueur, le troisième ligne John Barclay (édimbourg) est en mesure de vivre sa troisième Coupe du monde. Townsend n’a pas oublié Duncan Taylor, des Saracens, qui n’a plus joué depuis juin 2017 en sélection à cause de blessures, mais qui a l’avantage de pouvoir jouer à tous les postes de la ligne de trois quarts. Townsend compte beaucoup sur lui.

La liste de 42

Avants : Barclay, Berghan, Bhatti, Bradbury, F. Brown, Dell, M. Fagerson, Z.Fagerson, Gilchrist, G. Graham, J. Gray, McInally, Nel ; G. Reid, Ritchie, Skinner, G. Stewart, J. Strauss, Bl. Thomson, Toolis, Turner, Ha. Watson, Ry. Wilson.

Demis : Price, Laidlaw, Pyrgos ; A. Hastings, Russell.

Trois-quarts : D. Graham, Grigg, Harris, Hogg, G. Horne, P. Horne, Hutchinson, H. Jones, S. Johnson, Kinghorn, Maitland, McGuigan, Seymour, D. Taylor.

PREVOT Jérôme
Voir les commentaires
Réagir