• Orléans aborde le match retour contre Mauléon avec des certitudes
    Orléans aborde le match retour contre Mauléon avec des certitudes Logo club de Orléans -
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Orléans n'est pas qu'un outsider

Qualifier grâce à des disqualifications de quelques qualifiés sur tapis vert, Orléans a réussi à remporter son match aller à Mauléon. Un résultat qui montre qu'ils ont les moyens de poursuivre l'aventure... 

Les grincheux devront repasser. Les Orléanais, qui figurent à la table des grands grâce aux éliminations de certains qualifiés sur tapis vert, ont prouvé qu’ils avaient le niveau de cette phase finale. En s’imposant sur leur pelouse face à Mauléon, le cador issu de la poule 7 qu’il a dominé de la tête et des épaules, les Orléanais ont honoré, dimanche, le "cadeau" offert par la FFR. Reste, pourquoi pas, à valider ce joli succès par une qualification qui tiendrait de l’exploit mais qui est plus que jamais possible à l’issue de ce match aller favorable.

Christophe Pénavaire, le jovial président d’Orléans, y croit dur comme fer désormais : "Dimanche, on n’a pas fait un très bon match de rugby mais on a su l’emporter. On a réellement nos chances pour le match retour, on s’attendait peut-être à tomber sur une opposition plus solide que celle-là. Nous aurons deux joueurs qui reviendront, deux retours de suspension. Alors après tout, pourquoi pas ? C’est jouable. Mais ce score ne nous permettra pas de gérer. On repart sur un 0 à 0 et il faudra essayer d’imposer notre jeu lors de ce match retour. Rien n’est fait. Nous ne sommes pas très confiants, mais raisonnablement confiants."

Les Mauléonais n’auront d’autres choix que de s’imposer avec plus de neuf points d’avance s’ils veulent passer ce tour, ce qui est leur objectif initial. Benat Queheille, le président de Mauléon : "Nous sommes tombés sur une équipe très solide qui a su nous surprendre. Nous sommes prévenus désormais. Rien n’est fini !" D. B.

Midi Olympique
Réagir