• Us Meyzieu
    Us Meyzieu
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Tout pour l’attaque à Meyzieu !

Meyzieu très en forme en ce moment, vient de confirmer contre les joueurs d'Orsay.

Les Orcéens, nul ne l’ignore, n’ont pas attendu le verdict du premier acte pour afficher leur profession de foi. Simplement et nonobstant l’aspect "course -poursuite", Ivan Dury, leur mentor, en appelle quand même à un surcroît de rigueur : "Nous nous sommes montrés trop indisciplinés, ce qui ne pouvait être que préjudiciable face cet adversaire qui a fort bien utilisé ses armes, à commencer par celle consistant à inverser la pression."

Hé oui, s’ils ont tant bien que mal enlevé le bonus offensif à leurs hôtes, les Essonniens n’en sont pas moins en ballottage défavorable. Pas de quoi inciter pour autant Sylvain Royer à se projeter sur l’éventuel derby du Rhône, au tour suivant : "Surtout pas ! Seul un gros match peut nous permettre de forcer le passage. La preuve, après avoir compté beaucoup d’avance, nous les laissons bien malgré nous dans le match. S’il fallait établir une comparaison avec un adversaire de la poule 2, je dirais Nuits- Saint- Georges de par ce mélange de puissance et de qualité en termes d’animation offensive", explique le technicien majolan.

Dimanche dernier, l’étau s’est resserré. Loin de ses bases, Meyzieu parviendra-t-il à rééditer la dite performance ? Nul ne se hasardera à un pronostic, sachant tout de même que les bulletins météo sont les mêmes pour tout le monde : "En tout cas, il ne faut surtout pas penser à gérer, c’est le meilleur moyen de se paumer en cours de route", conclut celui qui ne peut toujours pas titulariser Garcia et Millet, suspendus. Sur les bords de l’Yvette, Gabriel Puech, le frère du flanker caussenard (celui de Gramat, en l’occurrence) passé par Colomiers, manque à l’appel. Ph. A.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir