• Jamie George, talonneur des Saracens
    Jamie George, talonneur des Saracens Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Champions Cup

Jamie George, l'indispensable

Pour Midi Olympique, l'entraîneur des avants de Leicester s'est livré à une analyse sur le jeu du talonneur Jamie George, prépondérant dans l'organisation des Sarries.

Midi Olympique : En analysant les rencontres des Saracens, on réalise qu’un joueur prend une place prépondérante dans leur jeu : le talonneur Jamie George. Qu’en pensez-vous ?

Il est l’un des joueurs les plus complets de la planète. Et plus spécialement au poste de talonneur. À mon sens, c’est le talonneur numéro 1 en Angleterre et pour le XV de la Rose. Personne n’est meilleur que lui en ce moment. Et personne n’est plus complet non plus : il porte, il passe, il défie, il fait jouer autour de lui, il est mobile, réactif… Parfois on dirait un centre : il est capable de fixer des défenseurs par une course très droite et agressive, et puis au dernier moment, il sert un coéquipier. C’est un excellent lanceur en touche et un très bon talonneur de mêlée. Souvent, on trouve des talonneurs qui sont bons en mêlée mais maladroits dans le jeu courant, ou imprécis en touche. C’est un poste tellement exigeant qu’il est difficile d’être bon en tout. C’est la différence qui existe entre lui et un joueur comme Christopher Tolofua : le deuxième a d’indéniables qualités, mais aussi de vraies faiblesses. Jamie George n’a pas vraiment de faiblesse et il est très important dans le jeu des Saracens.

Dans quelle mesure ?

Les Saracens l’utilisent de toutes les façons possibles. Et il y en a beaucoup puisqu’il sait tout faire ! George est souvent au point de départ de leurs mouvements. Par exemple il lance une touche, récupère le ballon, remplace le relayeur pour écarter le jeu, va au soutien, porte le ballon, se déplace jusque dans les couloirs des cinq mètres… À noter qu’il est très dangereux dans ces zones, grâce à sa vitesse, sa puissance mais aussi sa lucidité car il est capable d’appeler le ballon pour signaler un surnombre. Ses habiletés techniques lui permettent d’intervenir partout sur le terrain.

Boris Stankovich nous livre son analyse
Boris Stankovich nous livre son analyse

On le voit aussi régulièrement au centre du terrain, en joueur-pivot, dans un rôle qui s’apparente à celui de Brodie Retallick avec les All Blacks…

Tout à fait. Il est souvent entouré de deux avants et deux trois-quarts, et il choisit au dernier moment qui servir en fonction de la défense. Encore une fois, ce mec est un point de départ offensif pour les Saracens. C’est pari stratégique assumé par l’équipe.

Pourquoi le retrouve-t-on dans les couloirs des cinq mètres ?

Parce que les Saracens sont organisés de cette façon, un peu comme les All Blacks qui placent souvent un flanker et un talonneur dans un couloir, et les deux autres troisième ligne dans l’autre couloir. Jamie George est comme les talonneurs blacks, il est suffisamment mobile pour s’y rendre et rapide pour y mettre les défenseurs en difficulté. À mon sens, c’est l’avant le plus important des Saracens. On parle souvent d’Itoje, des frères Vunipola… à raison, car ce sont d’excellents joueurs. Mais si l’on analyse précisément toutes les séquences offensives des Saracens, on réalise que George est souvent à leur origine.

Sur le même sujet
Réagir