• David Auradou, coach de Mont-de-Marsan
    David Auradou, coach de Mont-de-Marsan
Publié le / Modifié le
Entretiens

Auradou : "Je suis persuadé que nous pouvons inverser la tendance"

L'entraîneur des avants montois, David Auradou, nous a accordé quelques mots au sujet de la rencontre de barrage à venir. 

Midi Olympique : Reste-t-il de la frustration par rapport à la semaine passée, ou êtes-vous passé à autre chose ?

D. A. : J’espère qu’il en reste beaucoup. Nous avions l’opportunité de jouer un barrage à domicile, nous l’avons laissé échapper. Nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes, notre défaite ne souffre d’aucune contestation. Il nous reste néanmoins une deuxième balle dans le chargeur contre le même adversaire. C’est une chance qu’il faut saisir.

Cette défaite peut-elle tout de même vous donner des indications précieuses en vue de ce barrage ?

D. A. : Bien sûr, car il y a beaucoup de choses à redire. Notre entame a été catastrophique et nous avons eu des difficultés en touche dans les zones de marque. Nous avons manqué de réalisme et de discipline. Mais il y a aussi des aspects positifs sur lesquels nous pouvons nous appuyer. Mais nous savons que ce barrage ne ressemblera pas forcément au match de la semaine dernière. D’autant plus que c’est une première de voir deux équipes se retrouver à une semaine d’intervalle dans un tel contexte.

Comment avez-vous organisé le contenu de vos entraînements cette semaine ?

D. A. : La préparation d’un match obéit à une certaine routine dans l’alternance des formes de travail. Nous avons fait les retours vidéo très tôt dans la semaine avec les joueurs pour cibler nos contenus de travail et les mobiliser là-dessus. L’objectif est de privilégier l’efficacité et la précision lors des séances pour ne pas passer trop de temps sur le terrain et garder le maximum de fraîcheur. Mais nous n’avons pas bouleversé nos habitudes.

Votre parcours à l’extérieur ne plaide pas vraiment en votre faveur, ni cette saison, ni en phase finale. Est-ce un problème mental ?

D. A. : Je ne crois pas. À l’extérieur cette saison, nous avons eu des hauts et des bas, mais nous avons montré un visage très positif à plusieurs reprises. Et avec tous les aléas que nous avons connus cette année, il a fallu à ce groupe beaucoup de mental pour se qualifier. Et il en faut aussi pour y parvenir cinq fois consécutivement, il me semble que c’est tout de même le signe d’un certain caractère.

Alors quelles sont les clés qui peuvent vous permettre de l’emporter cette fois ?

D. A. : Les joueurs savent que c’est sans retour. Ce sera très dur dans une ambiance qui ne nous sera pas favorable et face à un adversaire redoutable. Cela va se jouer sur des détails, la précision, la discipline, la capacité à dépasser l’émotion de l’évènement. Le contexte et les conditions ne seront peut-être pas tout à fait les mêmes non plus, il faudra savoir s’adapter. Ce n’est pas le premier match de ce genre que nous jouons, cela peut nous servir. Si nous arrivons à tenir le ballon, je suis persuadé que notre potentiel collectif, notre vitesse, notre capacité à alterner les formes de jeu, peuvent nous permettre d’inverser la tendance.

Didier Le Pallec
Sur le même sujet
Réagir