• Metz jouera la montée face à Annecy
    Metz jouera la montée face à Annecy Logo club Metz Rugby -
Publié le / Modifié le
Amateurs

Metz jouera sa montée en Fédérale 2 contre Annecy

Vainqueur aux tirs au but en 32e de finale, Metz jouera la montée en Fédérle 2 contre Annecy...

Les résultats des 32es de finale du championnat de Fédérale 3 ont confirmé la difficulté pour les clubs sortis de poules au niveau hétérogène de s’affirmer au niveau national. Il en est allé ainsi des équipes du groupe de Metz (poule 4). Tous les qualifiés ont été battus - Lons-le-Saunier, Chalon, Genlis - à l’exception des Messins, leurs leaders, qui a bien failli passer à la trappe lui aussi. Durant la phase préliminaire, tous avaient survolé la compétition devant un peloton regroupé loin derrière eux. Et les Lorrains, opposés à Renage-Rives, un quatrième de poule, sont passés par le chas d’une aiguille. À la 75e minute du match retour disputé chez eux, ils étaient éliminés. À cet instant, leur position était d’autant plus délicate, que leurs adversaires squattaient leur camp et bénéficiaient d’une touche à proximité de leur ligne. Le destin des Messins a basculé favorablement une première fois sur une récupération de balle et un essai improbable de cent mètres. Il a basculé une deuxième fois une minute plus tard, quand le buteur adverse a manqué une dernière pénalité consécutive à une mauvaise réception de ballon sur le coup d’envoi. Le cas d’égalité étant constaté sur l’ensemble des deux rencontres à la fin du temps réglementaire, la séance des tirs au but a été décrétée. Et si les Lorrains l’ont remporté (4-3), c’est sans doute aussi par un autre coup de billard à trois bandes.

L’absence "bénéfique" d’Hugo Perrin

Ils avaient été contraints de se passer de leur centre et buteur Hugo Perrin, monopolisé lors des deux rencontres par l’accouchement imminent de sa compagne. "Du coup pendant deux semaines, on a fait bosser tous les autres buteurs, explique l’entraîneur Geoffrey Philippe. Et pendant la semaine avant le deuxième match, nous avons décidé de mettre sur la feuille Théo Fabre. " Ce jeune espoir du club de dix-neuf ans, doté d’un coup de pompe formidable, comptait ici sa deuxième apparition en équipe première à l’occasion de ce match couperet. À la fin du match, il a manqué la dernière transformation en coin qui aurait permis éviter la séance des tirs au but. Mais il a mis son "penalty", et les Messins sont toujours en vie. Ils joueront la montée en Fédérale 2 contre Annecy où ils se déplaceront dans dix jours pour disputer le premier match de la double opposition promotionnelle. Le moment sera important pour la ligue Grand-Est. À l’heure de la disparition du club de Strasbourg mis en liquidation judiciaire, et de la rétrogradation administrative d’Épernay en Fédérale 3, cette partie de la France du rugby ne compte plus aucun représentant en Fédérale 2. Les Messins ont la possibilité de devenir le nouveau phare de la région. Mais que le passage est étroit…

Midi Olympique
Réagir