• Virimi Vakatawa, Sofiane Guitoune et Louis Carbonel
    Virimi Vakatawa, Sofiane Guitoune et Louis Carbonel Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Une liste de 65 avec Vakatawa, Guitoune et Carbonel

La liste des soixante-cinq présélectionnés par Jacques Brunel pour la Coupe du monde au Japon comporte quelques surprises, avec notamment les retours de Virimi Vakatawa et Sofiane Guitoune, mais aussi les convocations de Louis Carbonel, François Cros ou encore Quentin Lespiaucq-Brettes ou Mickaël Ivaldi.

Ce mercredi, Jacques Brunel doit se réunir au CNR de Marcoussis avec l’ensemble de son staff et notamment Fabien Galthié, absent la semaine passée du rassemblement de l’encadrement du XV de France pour cause d’obligation professionnelle. Au programme : la préparation du Mondial et le début des discussions pour affiner la première sélection, communiquée vendredi par courrier du sélectionneur à l’ensemble des présidents des clubs concernés (Agen, Grenoble et l’Usap n’ont aucun sélectionné).

Brunel et ses adjoints ont choisi un groupe de soixante-cinq joueurs qui devront répondre notamment à des critères de performance fixés par le nouveau responsable de la préparation physique, Thibault Giroud. "Nous suivons actuellement soixante-cinq joueurs à qui nous allons envoyer, d’ici quarante-huit heures, une fiche de renseignements à remplir. Ils sauront dans quel contexte ils pourront éventuellement aller au Japon. Nous leur avons donné des objectifs physiques et ceux qui ne rempliront pas ce contrat ne pourront pas participer à l’aventure", a détaillé, samedi, Jacques Brunel dans une vidéo publiée sur le site Internet de la FFR. Dans cette présélection, on note quelques surprises ou retour.

Trente et un plus six réservistes annoncés le 18 juin

Parmi ceux qui vont peut-être découvrir le groupe France au travers une série de deux stages de trois jours fin juin, juste avant le grand rassemblement programmé le samedi 6 juillet, on retrouve l’ouvreur toulonnais Louis Carbonel, préféré notamment à son partenaire de club François Trinh-Duc, l’un des grands absents de la liste mais aussi les Toulousains Cros et Mauvaka, le Palois Lespiaucq-Brettes ou encore le Lyonnais Ivaldi. Alivereti Raka, l’ailier de Clermont, fait aussi partie de ce groupe et devrait être de l’appel du 18 juin. Parmi les retours possibles, il y a notamment deux des joueurs en forme du moment, Charles Ollivon mais aussi Sofiane Guitoune ou encore Virimi Vakatawa qui n’avait jamais été appelé encore par Brunel, à l’inverse de Matthieu Jalibert. D’ailleurs, les trois ouvreurs de la dernière génération des moins de 20 ans (Carbonel, Jalibert et Ntamack) appartiennent à cette première liste.

Tous ont encore deux matchs de championnat (plus les phases finales pour certains) pour convaincre les entraîneurs nationaux, en particulier le duo Brunel-Galthié, qu’ils peuvent être de véritables prétendants. Ce système de présélection est une première en France. Le 18 juin, au siège parisien de la Société Générale, sponsor du XV de France, Jacques Brunel dévoilera les trente et un heureux élus plus six remplaçants. La Fédération avait obtenu de la part de la LNR, mais aussi de Provale, de pouvoir travailler durant la phase de préparation à trente-sept.

Brunel a choisi d’établir une hiérarchie claire dès le départ, même s’il ne s’interdirait pas de la modifier après les stages au Cap-d’Ail (Alpes-Maritimes) et en Espagne ainsi que les trois matchs de préparation. En tout cas, c’est le message qu’il va faire passer aux trente et un élus. Un groupe France où, selon les indiscrétions, il pourrait y avoir quelques surprises : Couilloud, Ollivon, Carbonel ou encore Guitoune pourraient bien brouiller les pronostics et obtenir in extremis un strapontin pour le Japon.

Le programme

8-18 juillet Rassemblement au CNR

18-26 juillet Stage au Cap-d’Ail (06)

2-9 août Stage à Valence (Espagne)

15-22 août Stage à Nice (06)

Matchs amicaux

17 août France - Écosse (à Nice)

24 août Écosse - France (à Edimbourg)

30 août France - Italie (à Saint-Denis)

7 septembre Départ pour le Japon

Avec Pierre-Laurent Gou, Marc Duzan, Jérémy Fadat et Simon Valzer
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (2)
CasimirLeYeti Il y a 4 mois Le 13/05/2019 à 16:50

Et toujours pas Sekou Macalou ! Après une saison exceptionnelle et malgré tout le bien qu'en pensent les observateurs éclairés de ce sport ... Je commence à croire qu'il est tricard ! C'est vraiment dommage pour lui et surtout l'équipe de France à la quelle, il aurait pu apporter ces qualités dont certaines sont, je pèse mes mots, uniques à ce poste.

DDA92SF Il y a 4 mois Le 13/05/2019 à 14:17

Mais qu'a fait Macalou pour être exclus de cette liste?????