La joueuse à suivre : Jennifer Troncy, madame finale

  • Jennifer Troncy durant lors de la demi-finale entre Montpellier et Bayonne
    Jennifer Troncy durant lors de la demi-finale entre Montpellier et Bayonne Dépêche du Midi / SEBASTIEN LAPEYRERE
Publié le

Samedi soir, ça sera la trentième finale de l’élite féminine estampillée FFR. Depuis 1990, dix clubs ont eu le privilège d’inscrire leur nom au palmarès : Saint-Orens, Chilly-Mazarin, Herm, Romagnat, Caen, Toulouges, Perpignan, Lons, Lille-Villeneuve- d’Ascq et Montpellier.

Dans ces trois décennies, ce dernier s’est brillamment illustré avec onze finales entre 2007 et 2019. Par sept fois, le club de la préfecture héraultaise a été sacrée (2007, 2009, 2013, 2O14, 2015, 2017 et 2018). Une joueuse incarne ces « 7 glorieuses ». Il s’agit de la demi de mêlée internationale Jennifer Troncy. Lors du premier sacre, en 2007 face à Caen (10-3), la Gardoise n’avait que 21...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?