Voix compte triple

  • Jacques Brunel, sélectionneur du XV de France
    Jacques Brunel, sélectionneur du XV de France Icon Sport
Publié le

L'édito de Léo Faure... L’horloge tourne, course folle vers un Mondial qui file la frousse : samedi matin quand les aiguilles s’aligneront sur 11 h 20, nous serons très exactement à 1 mois de l’annonce de la liste de Jacques Brunel, toujours sélectionneur d’une équipe à la dérive, toujours patron d’un staff qui n’est plus vraiment le sien. 31 jours pour une liste de 31 joueurs et seulement cinq matchs, désormais, pour prouver sa valeur. Ça, c’est dans le meilleur des cas, pour ceux qui iront jusqu’en finale du Top 14. Les moins veinards, eux, stopperont leur saison dans dix jours, au terme de la 26e et dernière journée de la phase régulière. Pour eux, il n’y aura alors plus qu’à prier.

Qu’est-ce qui peut encore faire pencher la balance ? La grande inconnue, c’est évidemment le poids que prendra Fabien Galthié dans la constitution de la liste de 31. « Cette affaire, je crois que ça ne sent pas bon pour moi. Gatlhié, je ne le connais pas mais de ce que j’en sais, il ne m’aime pas trop. Quand il commentait les matchs des Bleus, il paraît qu’il me défonçait. Si c’est lui qui...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?