• Yann David (Castres)
    Yann David (Castres) Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Top 14

Castres a su voyager

Le choc de Titans auquel la France du rugby s'attendait n'a pas vraiment eu lieu. Castres a bien maîtrisé son sujet et conforte sa place dans le quatuor de tête du championnat.

Dans le sillage d'un Yann David des grands jours, très solide dans un rôle de perce-muraille, les Castrais ont construit leur succès avec patience et méthode, s'appuyant sur un triptyque occupation – conquête – défense de haut vol. Les ingrédients clés d'un bon match à l'extérieur en somme. Après une bonne entame où ils jouèrent dans le camp agenais, les Tarnais furent très vite récompensés par un essai de Wilfrid Hounkpatin. Sans être géniaux mais sans être inquiétés non plus, les coéquipiers de Benjamin Urdapilleta s'efforçaient d'occuper le terrain et de casser le rythme agenais autour des rucks. Face à des Lot-et-Garonnais atones, les hommes de Christophe Urios prenaient le large dès la reprise de la deuxième mi-temps, en envoyant Loïc Jacquet à l'essai après une superbe action, qui vit Yann David percer, trouver Marc-Antoine Rallier après un relais de Rory Kockott. Le talonneur castrais n'avait plus qu'à assurer la transmission vers son deuxième ligne qui pouvait marquer et permettre aux siens d'asseoir leur main-mise sur le match. Et même si Agen connaissait un beau sursaut d'orgueil lors des vingt dernières minutes (essai en force de Miquel), c'était bien les Castrais qui avaient le dernier mot.

Sur le même sujet