• Fulgence Ouedraogo (Montpellier)
    Fulgence Ouedraogo (Montpellier) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Le joueur à suivre : Ouedraogo, « 300e » contrastée

Ce week-end, Fulgence Ouedraogo disputera son 300e match sous les couleurs de Montpellier (257 en Top 14) et pourrait même atteindre la barre symbolique des cent points, en cas d’essai marqué. Présent en équipe fanion depuis le 21 mai 2005, il fêtera à deux jours près face au Stade français, un anniversaire devenu rarissime dans le rugby : quatorze années de fidélité. Alors dimanche, un hommage lui sera certainement rendu, mais la fête ne pourra pas être aussi belle que prévue. La cause ? « Fufu », en fin de contrat en juin, ne pourra pas annoncer sa prolongation aux supporters après la rencontre (sauf retournement de situation après notre bouclage), car celle-ci n’est pas effective. Contacté par nos soins, il n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Selon nos informations, un désaccord sépare toujours les deux parties. Les dirigeants proposent un contrat de deux années (plus une en option), là où Ouedraogo demande lui trois ans ferme. Et resterait ouvert à d’autres propositions en attendant. Le point de vue du club, qui avance l’argument de l’âge paraît d’abord compréhensible. Beaucoup moins après, quand on sait par exemple que Guilhem Guirado, son aîné d’un mois, s’est lui engagé pour trois années. Alors certes, le Toulonnais est le capitaine du XV de France. Mais Fulgence Ouedraogo est lui l’étendard de Montpellier. Il mérite donc d’être traité sur le même plan. Un petit pas pour le MHR, un grand pas pour son identité.

Julien Louis
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir