• "Pas encore le match  référence à l’extérieur..."
    "Pas encore le match référence à l’extérieur..." Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Pro D2

Barthélémy : "Pas encore le match référence à l’extérieur..."

Le trois-quarts centre de Bayonne Romain Barthélémy revient sur l'objectif atteint du dernier carré et aborde cette demi-finale avec beaucoup de méfiance, mettant toutefois la pression sur son adversaire.

Midi Olympique : L’objectif d’être dans les quatre est atteint. Quel sentiment éprouvez-vous ?

Romain Barthélémy : C’est cool ! Étant donné que c’était un objectif élevé et qu’en début de saison, on ne savait pas où on allait. C’est un aboutissement et une place méritée. En gagnant le barrage, on a effacé aussi la défaite du derby. Pour nos supporters, c’est positif. Maintenant tout est remis à zéro.

Dans quel état d’esprit vous déplacez-vous à Oyonnax ?

R.M. : L’objectif étant atteint, on est détendu. Et on a envie d’aller le plus haut possible. Mais Oyonnax nous est supérieur. C’est une équipe proche du Top 14. Pour beaucoup de joueurs, ce sera leur première demi-finale. Ce sera une bonne expérience pour l’année prochaine. Mais on ne s’en contentera pas. On a très envie de gagner puisqu’on y est.

Les forces se rééquilibrent-elles dans une demi-finale ?

R.M. : Sur le papier, Oyonnax a un net avantage. Sur le terrain et au niveau de l’effectif. N’ont-ils pas avec Botica le meilleur joueur du Top 14 de la saison passée ? Mais jusqu’ici, nous n’avons jamais rien lâché. Nous allons nous accrocher 80 minutes durant.

Quel type de jeu vous permettra-t-il de leur tenir tête ?

R.M. : Nous avons la meilleure défense du championnat. Nous sommes l’équipe la plus disciplinée. Elle est aussi dynamique, se passe le ballon. Si individuellement, nous ne sommes pas les meilleurs, collectivement, notre équipe est intéressante. On joue les uns pour les autres. On ne joue pas les Blacks. On sait que ce sera compliqué mais on n’a pas eu encore notre match référence à l’extérieur. On n’a pas gagné chez une équipe de haut de tableau.

Que craignez-vous chez eux ?

R.M. : Leur vitesse, leur jeu léché. Ils mettent beaucoup de mouvement avec Botica comme animateur. Il faudra sans cesse se replacer, défendre mais ne pas subir. On est préparé à ce schéma, à défendre sur de longues séquences. Il faut rester collé au score. Si on est dans les clous durant au moins soixante minutes, on pourra les faire douter.

Chez vous face à Nevers, vous aviez obligation de résultat. Là ce sera au tour d’Oyonnax. Cette situation peut-elle influer sur le déroulement du match ?

R.M. : Nous irons là-bas effectivement sans pression. Pour essayer de déjouer les pronostics. Face à Nevers, après le derby perdu, nous étions dans cette obligation de résultat. On s’est racheté. Oyonnax aura, c’est vrai, davantage de pression. Et pour nous, l’idée est de produire le match le plus abouti, de n’avoir aucun regret.

Pensez-vous à la finale, à la montée même ?

R.M. : On a envie de gagner. L’équipe est jeune. Peu ont joué en Top 14. Pour ma part, j’étais à Toulon mais je n’y ai pas joué. Mais un jour, j’aimerais y goûter. Le désir est là pour tous les joueurs. On a une chance, autant la jouer jusqu’au bout.

Edmond Lataillade
Sur le même sujet
Réagir