• Stéphanie Ferrasse travaille au Stade toulousain depuis sept ans.
    Stéphanie Ferrasse travaille au Stade toulousain depuis sept ans.
Publié le / Modifié le
Portraits

Le Stade joue double jeu

Préparatrice physique au Stade toulousain, elle est également joueuse au Pays Sud toulousain. Portrait de Stéphanie Ferrasse !

Elle est originaire de Daumazan-sur-Arize, un patelin ariégeois de moins de 600 âmes et véritable fief du rugby amateur. Naturellement, Stéphanie Ferrasse ne pouvait pas échapper à un destin sportif. Elle a tout d’abord pratiqué le handball avec un certain succès. Elle souhaitait embrasser une carrière militaire. Seulement, les tests n’ont pas été conformes à ses ambitions. Elle s’est alors orientée en staps où, un jour, elle a postulé pour un stage de préparatrice physique au Stade toulousain. Elle avait 21 ans et sept ans après, la stagiaire est devenue salariée de la structure de l’association du Stade toulousain. "J’ai commencé d’abord au sein des moins de 14 ans où j’ai croisé Romain Ntamack, Mathis Lebel ou Mathieu Jussaume, le treiziste du TO. Depuis l’intégration des filles au sein de l’association, j’ai la responsabilité de toutes les équipes féminines. C’est vraiment passionnant et captivant de travailler avec des filles motivées, moi qui suis toujours dans la quête de la performance."

Ailière ou arrière au Pays sud toulousain

Lorsqu’elle ne planche pas sur des exercices de préparation physique, Stéphanie Ferrasse porte une autre casquette, celle de joueuse au sein du club de Fédérale 1 du Pays Sud toulousain, où elle évolue au poste d’ailier ou arrière. En 2017, elle a même disputé une demi-finale face à Narbonne à Villeneuve-la-Comptal qui reste à la fois un bon et amer souvenir "Nous perdons 12 à 3 et du coup, on ne monte pas en Armelle-Auclair. De cette saison 2016-2017, j’en garde un excellent souvenir. Ensuite, après cette demi-finale perdue, des taulières du groupe ont mis un terme à leur carrière. L’année suivante, il a fallu se mobiliser pour arracher le maintien. Cette année, nous avons fait une saison acceptable en terminant dans le milieu de tableau. Tant que mon emploi du temps le permettra, je jouerai ! C’est nécessaire à mon équilibre", conclut-elle.

NAVARRE Didier
Réagir