• Les Albigeois fêtent la victoire avec leurs supporters lors du match aller contre Rouen
    Les Albigeois fêtent la victoire avec leurs supporters lors du match aller contre Rouen Dépêche du Midi / EMILIE CAYRE - Dépêche du Midi / EMILIE CAYRE
Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Albi : le bénéfice du doute

En remportant le match aller avec un écart de onze points, les Tarnais ont peut-être bousculé quelques certitudes rouennaises. Le doute installé, ils veulent désormais tenter d’en tirer bénéfice.

"Même si nous abordons ce deuxième acte comme si nous démarrons à égalité, nous pouvons être satisfaits de l’écart que nous avons su creuser. La pression a changé d’épaules. Rouen va devoir courir après le score, à nous d’être dans le match dès le coup d’envoi. Chaque attaque repoussée, chaque point marqué nous aidera à entretenir le doute", explique Arnaud Méla.

Les Albigeois n’entendent toutefois pas limiter leurs options à cette unique approche en laissant les Normands porter le poids du match et prendre l’initiative du jeu. L’entraîneur tarnais met en avant d’autres arguments que son équipe ne manquera pas de chercher à exploiter : "Nous nous savions capables de développer un bon rugby et nous l’avons confirmé en nous montrant pragmatiques et efficaces dans notre jeu d’occupation. Il faudra parvenir à rééditer ce style de match, avec encore plus de constance, même si nous aurons cette fois le handicap du terrain. À nous de ne pas laisser à l’adversaire l’opportunité de prendre confiance. Le meilleur moyen de le faire sera de marquer des points."

Le discours d’Arnaud Méla reste uniquement centré sur le duel retour avec Rouen, sans aller au-delà des 80 minutes qui attendent son groupe et qui pourtant peuvent faire basculer son destin : "Il ne faut pas penser à autre chose. Nous avons un match retour à disputer et nous allons l’aborder en sachant que l’organisation de notre jeu, tout comme notre détermination seront des atouts. L’objectif sera de n’avoir aucun regret au coup de sifflet final et il nous appartient de l’assumer. Pour le reste, c’est le résultat qui éventuellement nous permettra de nous projeter." En remportant la première manche du duel, Albi a pourtant accompli un premier pas vers l’étage supérieur, un groupe identique, à l’exception du troisième ligne Tavalea blessé, tentera de franchir le cap.

Jean-Pierre Dunand
Réagir