• Arthur Bonneval (Toulouse)
    Arthur Bonneval (Toulouse) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Toulouse, à sens (presque) unique

Pour ceux qui espéraient le moindre suspense, le désir a été de courte durée. Après seulement dix-sept minutes de jeu, les Toulousains menaient déjà 19-0 grâce aux essais d'Arnold, Tekori et Ramos. Le cavalier seul était lancé... Pour autant, il convenait alors de relativiser le scénario tant, si l'écart de niveau entre les deux équipes était flagrant, les Stadistes multipliaient les approximations quand les Catalans ne cessaient de s'accrocher. Voilà comment expliquer que plus aucun point ne serait inscrit jusqu'à la pause. Les locaux ne parvenaient plus à concrétiser leur domination en se montrant parfois trop gourmands, ce qui avait pour don d'agacer à certains instants le staff rouge et noir. Mais, en infériorité numérique après le carton jaune de Van Heerden, les Sang et Or allaient de nouveau subir la loi de leurs adversaires en début de deuxième mi-temps. Une furia qui se matérialisait par trois nouvelles réalisations signées Cros, Bonneval et Ntamack. Courageux à souhait, les hommes de Christian Lanta et Patrick Arlettaz tentaient de retarder l'échéance malgré un septième essai toulousain de Matavesi et auraient pu être récompensés par Lucas dans les ultimes minutes. Mais la réalisation était logiquement refusé pour un geste dangereux au départ de l'action. C'est finalement Tutaia qui sauvait l'honneur dans les arrêts de jeu (47-7).   

Sur le même sujet
Réagir