• Marc Lièvremont
    Marc Lièvremont Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
XV de France

Lièvremont quitte la liste d'opposition

Ce n'est un secret pour personne. L'ancien sélectionneur Marc Lièvremont est en désaccord avec la politique actuellement menée par Bernard Laporte à la FFR. Pourtant, le consultant vedette de Canal + a décidé de tourner le dos à la liste d'opposition. Pourquoi ? Un début de réponse, ici...

Les prochaines élections fédérales se joueront en décembre 2020 et, face à la liste menée par Bernard Laporte et Serge Simon, un groupe de travail s'est formé depuis quelques mois autour de Serge Blanco, Jean-Claude Skrela et Florian Grill (le président de la Ligue Ile de France) afin de prendre la présidence de la FFR, au terme du premier mandat de "Bernie". En ce sens, l'opposition avait dernièrement tout tenté pour convaincre l'ancien sélectionneur du XV de France Marc Lièvremont (50 ans) de prendre la tête de cette liste et celui-ci, très tenté au départ, avait ensuite hésité à accéder ou non au souhait des personnes citées. Il y a quelques jours, Marc Lièvremont a finalement dit "non" à la liste d'opposition. Non seulement l'actuel consultant de Canal + ne sera pas tête de liste en 2020 mais en plus, il ne participera plus à aucune des réunions de travail des opposants à Bernard Laporte. Une source proche du dossier explique: "Marc ne se voyait pas travailler avec certains membres de la liste, des gens qui auraient eu du mal à prendre du recul le moment venu et le laisser maître du vaisseau fédéral". Alors, est-ce un simple coup de bluff ? Lièvremont peut-il encore changer d'avis ? En l'état, cela semble très difficile, tant l'intéressé n'a jamais fait dans le compromis, l'ajustement ou la manoeuvre politique...

De toute évidence, le désistement de Marc Lièvremont est un coup dur porté à la liste d'opposition, à qui il faut désormais trouver une tête de proue crédible avant de lancer les hostilités contre Bernard Laporte, fragilisé par la faible cote de popularité de son bras droit Serge Simon et une enquête en cours du parquet national financier. Fabien Pelous, figure emblématique du rugby français et opposant réel de Laporte, peut-il être la tête de liste de l'opposition ? Aujourd'hui, cette position ne semble pas intéresser l'ancien capitaine des Bleus. Quid d'Olivier Magne, en désaccord avec son ancien sélectionneur mais dont les beaux-frères (Richard Dourthe et Raphaêl Ibanez) sont très proches de la gouvernance actuelle ? C'est trop tôt pour le dire. Quoi qu'il en soit, la liste d'opposition, pour l'instant constituée de quinze membres (Jean-Marc Lhermet, Eric Champ en font également partie...) devrait prochainement organiser un vote afin de décider, de façon transparente et démocratique, du nom du prochain candidat à la présidence de la FFR.  

Voir les commentaires
Réagir