• Gaetan Germain (Grenoble)
    Gaetan Germain (Grenoble) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Le cousin Germain

Après avoir passé tant de points (1 434 exactement) en cinq saisons passées à Brive, c’est avec le maillot du FCG que l’arrière se présentera sur une pelouse qu’il connaît par cœur.

Si l’on peut régulièrement se plaindre de l’aseptisation du rugby professionnel, celui-ci n’en permet pas moins de raconter de drôles d’histoires. À ce titre, celle de Gaëtan Germain sera évidemment au cœur des attentions. En effet, après cinq saisons passées à batailler sous le maillot corrézien pour maintenir le club en élite, le Romanais s’en est allé l’été dernier en Isère après la descente du CABCL. Autant dire que ce barrage pour le maintien ne sera pas la rencontre la plus simple à appréhender pour Germain, qui avait en début de semaine poliment décliné notre demande d’entretien. "Je préfère rester tranquille… On ne va pas se rajouter de pression, ça va déjà suffisamment parler comme ça. " Les seuls à briser le silence étant à chercher du côté des cousins brivistes, précisément du vieux frère d’armes Arnaud Mignardi. "Nous en avions parlé il y a trois, quatre mois en se disant que ce serait cruel après tant de batailles menées ensemble qu’on doive encore se battre l’un contre l’autre pour une place en Top 14. Le destin fait qu’il revient à Brive, et je ne pense pas que cette semaine on s’envoie trop de textos…"

50 % des points du FCG cette saison

L’heure est donc arrivée de se faire conspuer là où il fut adulé, de subir la pression de l’agressif public briviste là où il était son chouchou. Le destin d’un rugbyman pro, vous disait-on, bien sûr. Reste qu’il faudra être sacrément costaud mentalement pour y faire face…

La donnée est d’importance, cruciale même. Car s’il est toujours difficile en rugby de s’imposer sans buteur, c’est encore plus le cas du FCG avec Germain. Stériles offensivement cette saison (pire attaque du Top 14 avec 32 essais), les Isérois s’en sont souvent remis au pied de Germain pour faire tourner leur compteur (223 des 448 points marqués, soit 50 %). Lors des matchs référence du FCG, Germain inscrivit ainsi 26 points contre Perpignan (31-22), 21 contre Paris (21-17) puis 12 et 14 contre Montpellier (17-16) et Toulon (19-18) sans oublier les 9 du nul à Agen (9-9), avec dans les trois derniers cas une pénalité réussie dans le money-time. Autant dire que sans un Germain au top, il sera très difficile pour les Isérois de s’imposer à Brive… Le match de la semaine dernière face au Lou (23-24) en fut d’ailleurs une alerte puisque les dix points inhabituellement manqués par l’arrière pesèrent lourd dans le décompte final… Heureusement, ce match comptait pour du beurre, et tout sera pardonné si Germain rectifie le tir à Brive. Précisément le genre de mission pour laquelle il fut débauché, quand bien même les dirigeants isérois ne pouvaient prédire le tragique de cet épilogue…

Voir les commentaires
Réagir