• Un supporter de Clermont
    Un supporter de Clermont Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Demi-finales : tout pour s’éclater

Le Top 14 les attend depuis des mois. Les demi-finales, moment fort du printemps, se tiendront samedi et dimanche au matmut atlantique de Bordeaux. Toulouse et Clermont, rois de la phase régulière, affronteront la rochelle et lyon, vainqueurs en barrage. Avec des équipes autant tournées vers l’attaque, on est en droit d’espérer des sommets de rugby.

Enfin, nous y voilà ! Après neuf mois de compétition marathon, le Top 14 va connaître le summum de sa saison avec les demi-finales organisées, samedi et dimanche, à Bordeaux. Oui, le summum, vous avez bien lu. Car en termes de suspense comme de réjouissances, la grand-messe de Saint-Denis, plus conventionnelle et moins rassembleuse paradoxalement, ne rivalise pas avec ce rendez-vous particulier. Sans nul doute le préféré des amoureux de rugby. Que pourraient-ils demander de plus, en même temps ? Le décor est si bien planté avec deux affiches prestigieuses à 24 heures d’intervalle, une ambiance de fête cosmopolite, un soupçon de dépaysement et une météo généralement clémente. Instauré lors de la saison 2010-2011, le week-end du carré d’as a procuré quelques-unes des plus belles émotions sportives et populaires de la décennie.

Programmation alléchante

Souvenez-vous du coup de théâtre signé par le CO face à Clermont en 2013, à Nantes, des rocambolesques scénarii du Montpellier - Castres de 2014, à Lille, et du Clermont - Racing 92 de 2016, à Rennes, ou encore, des scènes de liesse aux alentours du Vélodrome de Marseille où, en 2017, avait été établi un nombre record de spectateurs, proche de la barre des 130 000. Après une cuvée quelque peu décevante, l’an passé, à Lyon, le millésime bordelais possède tous les atouts pour être un grand cru. La programmation laisse plutôt rêveur. Avec le Stade toulousain, club le plus titré de l’histoire, en tête d’affiche : les Rouge et Noir effectuent leur grand retour dans le dernier carré, après quatre longues années de frustration, et suscitent une vive attente tant leur rugby a enthousiasmé. Leur dauphin, Clermont, présente aussi les attraits d’un beau champion avec un effectif huilé, des individualités de talent et le légendaire soutien de la Yellow Army. La Rochelle et Lyon complètent joliment le tableau : les joueurs maritimes sont aussi habités par de belles intentions de jeu et sont poussés par une renversante marée jaune et noir ; de son côté, le Lou, club de la deuxième ville de France, s’affirme progressivement comme une place forte de l’élite et n’attend qu’un déclic pour basculer dans une autre dimension sportive et populaire.

Ce week-end girondin, si alléchant sur le papier, sera-t-il à la hauteur des attentes et du statut revendiqué par le Top 14, une semaine après des barrages quelconques ? Les 84 230 spectateurs attendus dans les travées du Matmut Atlantique espèrent en tout cas vivre le plus beau week-end de rugby de l’année.

Sur le même sujet
Réagir