Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Petits bruits de quarts de finale Yves-du-Manoir : Narbonne, une victoire pour l’honneur

Les Chambériens avaient quasiment un pied en demi-finale après leur brillante victoire à l’aller (34-6) et un matelas confortable. Mais il fallait encore valider par le retour dans le mythique stade de Cassayet face à Narbonne, qui tenait à sortir sur une note positive et préparer la saison prochaine. Un match prenant, sous une chaleur écrasante. Les Narbonnais, qui avaient vingt-huit points à remonter, n’entendaient pas tendre l’autre joue aussi facilement et face à une équipe savoyarde en place et très entreprenante, ils ont réalisé un match à la hauteur de l’enjeu qui, a posteriori, peut leur donner des regrets.

Les deux équipes ne s’économisent pas et se lancent dans la bataille sans calculer. Les Racingmen occupent le camp adverse et, à la 6e minute, sur un fond de touche où la balle est touchée dans un premier temps, le jeune pilier Alexandre Ferrier capte la balle et va marquer. Malheureusement, ce premier essai, tout comme les cinq suivants, ne seront pas transformés ; le SOC, de son côté, manquera deux pénalités. Narbonne semble prendre le match par le bon bout. à la 25e, Stott bonifie une passe au pied et va à dame. 10 à 0, on approche de la mi-temps, les Orange et Noir sont présents en défense. Sur une mêlée à 5 mètres gagnante, Bitz s’arrache (15-0).

Cinq transformations manquées !

Les coéquipiers de N’Zi mènent logiquement à la mi-temps et tout reste possible dans le second acte. Mais encore une fois, et à l’image de leur saison, les Narbonnais vont payer cash leur inconstance et manquements. N’Zi marque en puissance (50e) puis, dans les dix dernières minutes, après une percée de Fekitoa relayée par Chastain, François donne dix-neuf points d’avance au RCNM (25-6). Mais à deux minutes de la fin, l’arrière Léo Griffoul perd un ballon sur une énième attaque et l’ailier savoyard Gauci, en embuscade, en profite et éteint les espoirs audois. Chambéry se qualifie et Narbonne pourra regretter le match aller, sans oublier les erreurs qui lui coûtent la qualification.

Narbonne 25 - 13 Chambéry

Walter Desplas
Réagir