• Les jeunes Agenais, après leur victoire en demi-finale face à Grenoble. La finale a connu un épilogue moins heureux mais n’enlève en rien la qualité de la saison des « gamins » du SUA. Photo DR
    Les jeunes Agenais, après leur victoire en demi-finale face à Grenoble. La finale a connu un épilogue moins heureux mais n’enlève en rien la qualité de la saison des « gamins » du SUA. Photo DR
Publié le / Modifié le
Jeunes

Agen : Les beaux lendemains des Crabos

Au sein de la prestigieuse division élite, les jeunes crabos du sua ont atteint la finale du championnat de france. et s’ils furent battus par l’ogre columérin, l’aventure n’en fut pas moins magnifique.

Bien sûr, la déception est immense. On n’a pas le cœur assez grand pour perdre une finale quand on a à peine seize ans. Mais les petits Agenais, une fois la déception de cette cruelle défaite en finale du championnat de France Crabos élite face à Colomiers digérée, pourront se retourner avec fierté sur le parcours accompli durant toute la saison. 31-18, le score final ne souffre d’aucune constestation, les jeunes Columérins étaient les plus forts. Ils ont mené leur finale comme leur saison, sur le grand braquet. Les Agenais ont rivalisé, en faisant montre des qualités qui furent les leurs tout au long de la saison : volume de jeu, vitesse et prise de risque. "Bien sûr que nous sommes déçus, expliquait Christophe Daste, l’entraîneur lot-et-garonnais. Mais je pense que ce match fut une formidable vitrine pour la catégorie. Oui, nous avons perdu, mais bon ; nous sommes parmis les deux meilleures équipes de France et c’est déjà une très belle récompense." Le SUA aurait aimé ramener un titre, dix ans après le dernier trophée crabos du club et deux ans après la dernière défaite en finale, face à la génération dorée des Toulonnais, emmenée par un certain Louis Carbonel.

D’aucuns diront que la victoire finale des Columérins obéit à une forme de logique, tant les banlieusards toulousains ont maîtrisé leur saison. Lors de la phase de poule, ils avaient déjà battus les Agenais à deux reprises.

Une phase finale de haut vol

Les jeunes Agenais, quand ils dresseront le bilan à froid de leur saison, pourront se féliciter de leur parcours en phase finale, qui les a vus sortir de très grosses écuries telles que Perpignan, La Rochelle et Grenoble. Le tout après s’être qualifiés in extremis, à la faveur d’une dernière journée de phase régulière complètement folle, sanctionnée par une superbe victoire sur le Stade toulousain. Christophe Daste reprend : "On a su mobiliser autour de ce groupe, fédérer. Quand je vois le nombre de supporters qui se sont déplacés à Beaumont-de-Lomagne pour suivre cette équipe, ça me fait chaud au cœur. On a porté haut les couleurs du SUA. Cette génération va pouvoir bâtir sur cette aventure."

Effectivement, ces jeunes promettent des lendemains radieux au SUA, dont on sait que le centre de formation est un des principaux atouts. Ce dernier est arrivé en tête du classement des "CF" de tous les clubs professionnels français selon la hiérarchie publiée par la LNR. Et lorsque l’on sait que la catégorie Alamercery jouera aussi la finale dimanche prochain, on ne peut que se réjouir pour la jeunesse agenaise. Alors, les "petits" Crabos vont redresser la tête et repartir au combat. Il y aura d’autres finales, l’avenir sourira, la vie est devant eux.

BOURNIQUEL David
Réagir