• Super Rugby - La lutte pour la qualification est plus que jamais serrée
    Super Rugby - La lutte pour la qualification est plus que jamais serrée Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Super Rugby

Indécision maximale

Avec quatre franchises en trois points, la lutte est plus serrée que jamais.

C’est à croire que les franchises sud-africaines le font exprès ! On pensait que cette avant-dernière journée allait nous permettre d’y voir plus clair dans la course à la qualification. Il n’en est rien. La seule information que nous avons, c’est que les Jaguares termineront bien leaders de leur groupe, grâce à leur nouvelle et large victoire sur les Sharks, 34 à 7. Un succès bonifié qui leur permet d’avoir dix points d’avance sur leurs poursuivants, les Bulls de Pretoria qui ne les rattraperont pas. Mais derrière, les quatre équipes sud-africaines se tiennent en… trois points. Les Bulls comptent 36 points, les Lions 35, les Stormers 34 et les Sharks 33. Seulement, toutes ces équipes n’ont pas connu les mêmes fortunes ce week-end.

Les Lions par exemple n’aborderont pas cette dernière journée avec la confiance au beau fixe, loin de là : les coéquipiers de Malcolm Marx ont lourdement chuté sur leur pelouse de l’Ellis Park face aux Hurricanes, qui leur ont inscrit la bagatelle de cinq essais dont deux doublés de Ben Lam et Dane Coles. Encore dans le match à la mi-temps, les Lions ont ensuite explosé dans le deuxième acte. Les Stormers, eux, ont connu un week-end plus heureux puisqu’ils ont disposé facilement des Sunwolves. Même s’ils ont marqué deux essais par leur surprenant trois-quarts Semisi Masirewa en fin de partie, les Nippons n’ont pas existé face aux joueurs du Cap, auteurs de quatre essais dont un doublé du numéro huit Jaco Coetzee. Les Sharks enfin ont, comme déjà dit plus haut, baissé le pavillon en Argentine, sur la pelouse des Jaguares. Vaincus 34 à 7, les joueurs de Durban n’ont pas existé. À l’heure de jeu, le tableau d’affichage indiquait 29-0 pour les Argentins. Les Sharks n’ont sauvé l’honneur que par un essai marqué par le centre André Esterhuizen. Inquiétant.

Deux derbys pour finir !

Et maintenant ? La dernière journée promet d’être irrespirable. Pour rappel, la phase finale de Super Rugby suit un schéma classique, avec quatre quarts de finale 1v8, 2v7, etc... À l’heure où nous écrivons ces lignes, Seuls les Sharks ne figurent pas dans ce top 8 que les Melbourne Rebels ferment avec 34 points. Les choses sont donc simples : si elles veulent se qualifier, les franchises sud-africaines devront s’imposer. Seulement, le hasard du calendrier rend cette probabilité impossible puisque la compétition se terminera par deux derbys sud-africains : Stormers - Sharks et Bulls - Lions.

Comme ils ont un léger avantage de points sur leurs poursuivants, le vainqueur de Bulls - Lions filera directement quart, où il devrait affronter les Stormers. À moins que ces derniers ne se fassent surprendre à domicile par les Sharks ? Les joueurs de Durban signeraient ainsi un incroyable come-back. Sauf que dans ce sprint final, d’autres équipes pourraient également jouer le rôle du juge de paix. À commencer par les Australiens des Rebels, à qui il ne manque plus qu’une victoire. Seulement, ils viennent de recevoir une leçon de rugby à Christchurch (défaite 66-0 contre les Crusaders) et recevront les Chiefs, des concurrents directs qui sont également à égalité de point avec les Highlanders, qui recevront les Waratahs.

Réagir