• Ryan Crotty (Crusaders)
    Ryan Crotty (Crusaders) Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Entretiens

Crotty : « Un moment spécial »

Le All Black Ryan Crotty a joué son 150e match pour les Crusaders à l’occasion de ce cavalier seul face aux Rebels (66-0). Après la phase finale, il dira adieu à sa franchise puisqu’il a déjà signé pour une équipe japonaise, les Kubota Spears. Samedi, il a eu la chance de marquer le dernier essai du match avec le droit de tenter la dernière transformation.

Que signifiait ce match et cette journée pour vous ?

Ryan Crotty : Oui, c’était forcément un jour spécial pour moi, mais une performance collective prendra toujours le pas sur un moment individuel. Ce soir, je suis surtout fier de mes coéquipiers parce que nous avons vécu une semaine très intense d’entraînement et une remise en question très honnête après notre défaite de la semaine passée face aux Chiefs. Rebondir comme ça, c’est quand même une très belle performance. Après oui, il y a eu quelques moments très forts, notamment de voir mon mère et mon grand-père se présenter face à moi avec mon maillot avant le match. J’ai été pris à brûle-pourpoint, c’était très émouvant mais je suis content d’avoir transformé cette émotion en motivation positive.

Qu’est ce qui a changé chez les Crusaders depuis que vous êtes arrivés au club ?

R.C. : En fait, il y a surtout beaucoup de choses qui n’ont pas changé. Nos valeurs et nos traditions par exemple. Mais le jeu évolue forcément. Ce qui m’impressionne, c’est que les jeunes qui débarquent sont toujours plus forts, plus rapides, plus athlétiques. Ils sont très forts, mais il y a un truc qu’ils ne comprennent pas, c’est que le temps passe vite.

La victoire sur les Rebels vous garantit un quart à domicile. Ce 66-0 était il un message envoyé à tout le monde pour la suite de la compétition ?

R.C. : Nous sommes déjà sûrs de jouer tous nos matchs à domicile. Mais c’est vrai qu’on voulait donner tout ce que nous avions dans le ventre pour marquer notre territoire et donner une idée à ceux qui vont venir que ça ne sera pas du gâteau de jouer à Christchurch. Je suis très heureux que nous y soyons parvenus. Toutes les conditions sont réunies pour qu’on nous donne le meilleur de nous mêmes.

Midi Olympique
Réagir