• Ce samedi, les joueurs de Warrington étaient trop forts pour les Dragons
    Ce samedi, les joueurs de Warrington étaient trop forts pour les Dragons Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Fin de série pour les Dragons Catalans

La belle série de trois succès en super league a pris fin samedi après-midi à warrington. là où les dragons n’ont plus gagné depuis 2011, soit douze matchs.

Face aux seconds, les Catalans, privés de sept des leurs se déplaçaient avec de grosses ambitions. Celle de conforter leur troisième place au classement et surtout celle de recoller au duo de tête. C’est raté, puisque Warrington et Saint-Helens s’envolent quand les Dragons sont maintenant en équilibre sur le podium.
« On se positionne bien d’entrée, on marque, nous sommes présents dans le combat et puis, on donne deux essais. À partir de là, on n’a pas réussi à se relever » a résumé le capitaine Benjamin Garcia. Si les Sang et Or  ont réussi à prendre le score après la réalisation de Fouad Yaha, ce sont les Anglais qui ont ensuite fait le jeu. « Ça fait râler. On mène 4-0 en étant récompensés de nos efforts et on se donne ensuite le bâton pour se faire battre », a pesté l’assistant coach Thomas Bosc en référence aux cinq essais concédés dont quatre suite à de grossières fautes de plaquage.
Un fait de jeu inadmissible pour des Catalans, portés par neuf joueurs français. Sauf que cette fois, le french flair s’est mué en léthargie. Incapables de créer, les joueurs de Steve McNamara ont tapé dans un mur. « Nous sommes tombés sur plus fort que nous », a d’abord réagi le coach qui a ensuite donné sa petite explication de faits et surtout de l’état de fatigue et d’usure de ses garçons : « Nous sommes en train de boucler notre tour d’Europe. Il y a eu Barcelone, Liverpool, puis Hull avec cinq heures de bus après le match pour descendre à Londres et rejoindre Barcelone en avion. Et il y a Warrington cette semaine. Ça fait sept semaines qu’il n’y a pas eu un match de championnat à Gilbert-Brutus et je vois bien que mes joueurs ont besoin de se retrouver chez eux ».

Plus d’excuse valable

Après cette longue traversée qui a vu les Dragons faire le show au Camp Nou et à Anfield, l’élimination en Cup et la défaite chez les seconds font mal. « C’est difficile à digérer, mais le fait de se retrouver à Perpignan pendant deux semaines, va nous faire du bien, en tout cas je veux y croire », conclut Benjamin Garcia.
À douze journées de la fin, les Dragons Catalans sont toujours bien positionnés pour se qualifier et accrocher une place, dans le wagon du Top 5, qui aura pour terminus Old Trafford, le samedi 12 octobre. « Nous avons les clés de notre avenir entre nos mains, ce qui n’est pas le cas de tout le monde », reprend coach Steve McNamara, qui espère bénéficier des retours de Rémi Casty, Brayden Wiliame et Kenny Edwards samedi prochain, contre les Broncos de Londres.

Le retour à Perpignan doit permettre aux Dragons Catalans d’écrire une nouvelle série de victoires avec trois réceptions lors des quatre prochaines semaines. Et cette fois, il n’y aura plus d’excuse valable. 

Bruno ONTENIENTE
Sur le même sujet
Réagir