• Paddy Jackson (Perpignan) contre l'UBB n'est pas sur de pouvoir rejoindre les London Irish la saison prochaine
    Paddy Jackson (Perpignan) contre l'UBB n'est pas sur de pouvoir rejoindre les London Irish la saison prochaine Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Guinness s’oppose à Jackson

Alors que les London Irish retrouveront l’élite anglaise la saison prochaine, son sponsor historique, la marque de bière guiness voit d’un très mauvais œil la signature de l’ancien ouvreur de l’Usap Paddy Jackson, jugé non coupable dans une affaire d’agression sexuelle en 2016.

Jusqu’ici, le recrutement quatre étoiles des London Irish ne faisait couler que de l’encre. Et l’on comprend pourquoi : en recrutant coup sur coup plusieurs stars du rugby international comme le troisième ligne irlandais Sean O’Brien, l’ailier néo-zélandais Waisake Naholo et le pilier australien Sekope Kepu, il y avait de quoi déclencher la passion des supporters des "Exiles". Mais aujourd’hui, le recrutement des London Irish semble faire fuir ses sponsors. Et surtout le recrutement de l’ouvreur irlandais Paddy Jackson qui, avec son partenaire de l’époque Stuart Olding, furent mis en cause dans une affaire d’agression sexuelle survenue en 2016, alors qu’ils étaient avec l’équipe d’Irlande et pour laquelle ils ont été finalement jugés non-coupables en 2018.

C’est en tout cas l’impression que beaucoup d’observateurs ont eu en Irlande la semaine dernière quand le géant de la vente d’objets d’occasion Cash Converters a annoncé qu’il mettait fin à sa collaboration avec le club des London Irish. Dans un communiqué, la firme a précisé que cette décision avait été prise "avant l’annonce de la signature des joueurs en mai 2019, et pour des raisons indépendantes de la signature des joueurs". Tout en ajoutant dans la foulée cette formule pour le moins ambiguë : "En tant que société, nous nous engageons à respecter les normes les plus élevées possible en ce qui concerne nos investissements dans tous les types de parrainage et de collaboration."

Partenaire historique

Cette semaine en revanche, c’est la maison mère (Diageo) de la marque de bière Guinness, partenaire historique du club londonien qui a montré les dents. Et cette fois, aucune ambiguïté sur le motif de leur colère : "Nous rencontrons le club cette semaine pour discuter de nos graves préoccupations concernant leur décision, qui n’est pas conforme à nos valeurs." Guinness est intimement lié à l’image des London Irish, qu’il sponsorise depuis 27 ans maintenant.

Le manager de l’équipe londonienne Declan Kidney savait à quels risques il s’exposait. À la signature du joueur de 27 ans, l’ex-sélectionneur irlandais avait déclaré ceci : "Nous sommes très heureux de compter Paddy parmi nous. Nous sommes tout à fait conscients qu’il a été l’objet d’une enquête de justice mais nous en avons parlé avec lui. Ce qui est passé et passé et nous voulons juste essayer d’avancer vers le futur." Pas sûr que celui des London Irish s’écrive conjointement avec Guinness et Paddy Jackson.

Sur le même sujet
Réagir