• Cyril Baille (Toulouse) contre Clermont
    Cyril Baille (Toulouse) contre Clermont Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Toulouse - Clermont : La finale en chiffres

Pour la première fois depuis l'instauration des barrages, les deux premiers de la phase régulière se retrouvent en finale du Top 14. L'occasion de revenir sur cette finale historique en chiffres. Sur la saison, mais aussi sur la forme du moment...

828 : Les deux meilleures attaques de la saison régulière en finale

Tout au long de la saison, L'ASMCA et le Stade toulousain nous ont offert un véritable festival offensif. Clermont est ainsi l'équipe qui a inscrit le plus de points lors des 26 journées de phases régulière (828) quand les Toulousains talonne de près le chiffre des Auvergnats (820). Les Rouge et Noir ont même dépassé la barre des 100 essais inscrits sur la phase régulière (102) quand les Clermontois en ont inscrit 93. Le dernier affrontement des deux équipes avait été d'ailleurs ultra spectaculaire au Stadium de Toulouse avec une victoire des Rouge et Noir 47-44 dans un match à 10 essais.

Les joueurs Clermontois célébrant l'essai de Raka contre Lyon
Les joueurs Clermontois célébrant l'essai de Raka contre Lyon - Icon Sport

231 : Toulouse, la prime à la discipline

Le Stade toulousain est l'équipe qui a concédé le moins de pénalités au cours des 26 journées de la phase régulière. Les Rouge et Noir n'ont commis que 231 fautes, soit une moyenne de 8,8 fautes par match. De leur côté, les Auvergnats font partie des moins bons élèves en termes de discipline avec 282 fautes commises soit 10,8 coups de sifflet par match. Un différentiel qui pourrait être important dans un match de phase finale.

46 : Joueurs utilisés par Toulouse

Le Stade toulousain a utilisé 46 joueurs depuis le début de saison en Top 14. C’est un de plus que leurs adversaires clermontois. À titre de comparaison, le Castres olympique, champion l’an dernier n’avait fait jouer « que » 40 joueurs quand Clermont l’année précédente en avait utilisé 51.
Par contre, le joueur des deux équipes le plus utilisé en Top 14 est bien le centre toulousain Sofiane Guitoune avec 1 648 minutes passées sur les terrains français quand le Clermontois le plus présent en Top championnat est le deuxième ligne, Sitaleki Timani (1 480 minutes).

Sofiane Guitoune (Toulouse) contre la Rochelle
Sofiane Guitoune (Toulouse) contre la Rochelle - Icon Sport

87,2% : Laidlaw, la précision écossaise

Le demi de mêlée clermontois Greig Laidlaw affiche un taux de réussite face aux perches de 87,2 % depuis le début de la saison. L’écossais a réussi 75 des 86 coups de pied qu’il a tentés. Laidlaw s’est notamment illustré en demi-finale contre Lyon en signant un parfait six sur six ! Le Lou d’ailleurs, auquel appartient le seul buteur qui fait mieux que le capitaine du XV du Chardon, Jonathan Wisniewski et ses 88,3 % (91 sur 103). À titre de comparaison, le buteur toulousain Thomas Ramos affiche, lui, un taux de réussite de 79,6 %. L’arrière ou ouvreur des Rouge et Noir est apparu en difficulté au Matmut Atlantique la semaine dernière en demi-finale contre Lyon ne connaissant qu’une seule réussite sur ses quatre tentatives.

Laidlaw, le buteur Clermontois contre Lyon
Laidlaw, le buteur Clermontois contre Lyon - Icon Sport

3 : George Moala, meilleur franchisseur de la phase finale

Ce n’est pas le joueur le plus connu aux yeux du grand public de l’effectif clermontois. Et pourtant, George Moala est indispensable au centre de l’attaque des Jaunards. L’ancien joueur des Auckland Blues s’est notamment illustré contre Lyon en demi-finale avec ses trois franchissements. Plus que tout autre joueur ! Le centre all black (4 sélections) a notamment inscrit le dernier essai des Auvergnats au Matmut Atlantique.

Moala inscrit le dernier essai contre Lyon
Moala inscrit le dernier essai contre Lyon - Icon Sport

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir