Publié le / Modifié le
Amateurs

Sor-Agout - La Salvetat-Plaisance : Finir en apothéose

Dans le Tarn, on est en ébullition ! Deux équipes tarnaises disputeront des phases finales ce week-end… Devinez lesquelles ? Et bien, les deux sont issues du même club de Sor-Agout. Les équipiers premiers et les réservistes de ce club d’Honneur en découdront donc ce week-end à la conquête d’un précieux bout de bois. C’est un fait assez surprenant et rare pour qu’il soit souligné.
Nous nous intéresserons plus spécialement à cette équipe réserve de Sor-Agout. Menée par Jean-Yves Cailhol et Benoît Carivenc, parfaitement épaulés par Gérard Fabre, le soigneur, toujours au soutien, la formation tarnaise a réalisé une saison exemplaire, se retrouvant ainsi en finale des réserves Honneur : « J’ai 54 ans, confie Benoît Carivenc. Je suis au club depuis que j’ai 8 ans. C’est le club de mon cœur. » Le coach tarnais est ému. Depuis sa ferme, il prépare activement cette finale. La finale de sa vie : « Notre équipe réserve n’est pas souvent dans la lumière, reconnaît-il. Ce qui nous arrive est extraordinaire. Deux équipes en phases finales, c’est juste merveilleux. »

Un parcours sans faute ou presque

Benoît Carivenc attend beaucoup de ce dernier rendez-vous de ses hommes. Et il espère qu’il sera couronné d’un succès : « Nous connaissons cette équipe de La Salvetat que nous avons éliminée en demi-finale de la Coupe d’Occitanie. Pardon, que nous avons éliminé durant les prolongations, et en s’accrochant aux branches. C’est sans conteste la meilleure équipe que nous avons rencontrée cette saison. Notre objectif est de remporter ce bout de bois. Humainement, cette saison nous procure des émotions qui sont incroyables. »
Du côté de la Haute-Garonne, on vit une aventure similaire. Les hommes du trio Gui-Juillet-Busipelli ont réussi un parcours sans faute ou presque : « Cette saison n’est que du bonheur pour nous, confie Rémi Juillet. Ce groupe est heureux d’évoluer ensemble, il est sein, compétitif. Travailler avec ces hommes est facile. Nous passons des moments extraordinaires. »
Forcément, une pointe d’inquiétude se fait sentir lorsqu’on évoque le nom du futur adversaire : « Sor-Agout nous a éliminés en demi-finale de l’Occitanie, regrette encore Rémi Juillet. Mais je n’ai pas envie de parler de revanche. C’est juste un succès à remporter, un trophée à aller chercher. Notre futur adversaire est très solide et fait preuve d’une grande abnégation. C’est une formation difficile à manœuvrer ! »
Dans un camp comme dans l’autre, une dernière manœuvre sera nécessaire ce week-end pour décrocher un incroyable succès et aller caresser ce bout de bois tant convoité. Reste à savoir qui terminera sa saison en apothéose ? M. L. n
 

Mathilde LACROUTS
Voir les commentaires
Réagir