• Matthias Haddad (France) contre l'Afrique du Sud lors du Mondial U20
    Matthias Haddad (France) contre l'Afrique du Sud lors du Mondial U20 Walter Gasparini -
Publié le / Modifié le
France -20 ans

Les étoiles du Midol : Haddad étincelant, Carbonel parfait chef de meute

Les Bleuets se sont imposés (20-7) en demi-finale de la Coupe du monde face aux Springboks. Dominateurs dans tous les secteurs du jeu, ils n’ont laissé aucune chance à des Sud-Africains totalement dépassés. Jean-Baptiste Gros a effectué un travail colossal en mêlée fermée, Julien Delbouis fut un parfait point d’encrage.

Trois étoiles

18 ans et déjà tout d’un grand. Le Rochelais Matthias Haddad a éclaboussé la rencontre de sa détermination, son envie de bien faire et sa technique de plaquage incroyable. Toujours dans l’avancée défensivement, il a plaqué à tours de bras et a écoeuré la défense sud-africaine tout au long de la partie. Remplacé à quelques minutes de la fin en raisons de crampes, il a réalisé une partie tout simplement monstrueuse. 
 

Deux étoiles

Les grands joueurs se révèlent dans les grands matches ? Louis Carbonel a suivi la consigne à la lettre. Précis dans son jeu au pied, le Toulonnais fût à l’affut du moindre ballon tombé par ses adversaires. Une copie sans fausse note excepté sa dernière pénalité manquée. Que dire de la prestation de son partenaire en club, Jean-Baptiste Gros. Véritable roc en mêlée fermée, il a obtenu à lui seul trois pénalités en première période. Une force de caractère à mettre à son crédit après une rencontre  difficile face aux Pumitas. Côté sud-africain, l’attelage en deuxième ligne a livré une partie colossale malgré la défaite. Van Der Merscht et Louw se sont signalés par plusieurs charges dévastatrices, constamment présents autour des rucks, deux combattants de l’ombre à saluer.
 

Une étoile

Dès que le jeu se durcit, vous pouvez faire confiance à Julien Delbouis. Le Parisien excelle dans la conservation du ballon et le jeu rugueux. Toujours dans l’avancée, son impact physique a énormément apporté aux Bleuets. Enfin, le pilier Giorgi Béria a magnifiquement terminé le travail de sape entamé par Jean-Baptiste Gros en première période. Très précieux en mêlée fermée dans les vingt dernières minutes, il a prouvé que ce groupe dispose d’un vivier exceptionnel. 
Thomas Saint-Antonin
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (1)
Le_Vauguierois Il y a 29 jours Le 18/06/2019 à 07:53

Ils nous ont régalé +++ ! Bravo à la jeunesse !! Que cela inspire les anciens ! Il nous fallait bien ça après la déroute du match précédent ;-)